AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FERMETURE DE ONLY ONE TREE HILL :) BISOUS LES AMIS !

Partagez|

Eoper - I'm terrified, but I can't run away from this

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Eole D. Williams
∆ Tes indiscrétions : 48
∆ Ton occupation : préparateur physique pour les Ravens
∆ Ton avatar : Francisco Lachowski
∆ En ville depuis le : 08/11/2015



MessageSujet: Eoper - I'm terrified, but I can't run away from this Sam 6 Fév - 12:46


Pyper & Eole    

I'm terrified, but I can't run away from this
« Bonjour, est-ce qu'il serait possible d'avoir les dernières notes de ces élèves, s'il vous plaît ? » Je tendis une liste de noms à la surveillante avec un petit sourire. Alors qu'elle cherchait les dossiers sur son ordinateur, je jetai dans le couloir avec une petite appréhension. Sa porte était fermée, mais elle avait peut-être un appel à faire et souhaitait plus de tranquillité. Rien ne me disait qu'elle ne pouvait pas sortir à tout instant et tomber sur moi. Je ne l'avais pas revu depuis la grande révélation, j'avais tout fait pour l'éviter. J'avais aussi voulu éviter de venir chercher les résultats de nos sportifs, mais l'entraîneur ne m'avait laissé aucun choix. « Tenez, c'est tout ce que j'ai pour le moment. » Je la remerciai d'un petit mouvement de tête et parcourus rapidement des yeux les feuilles qu'elle m'avait données. Ça me semblait correcte, sauf pour l'un de nos titulaires qui était à la limite de rater son semestre. J'allais devoir en parler avec l'entraîneur et ses professeurs pour voir si on ne pouvait pas l'aider à se rattraper. On ne pouvait pas garder un joueur s'il ne restait pas attentif en cours, c'était contre nos exigences obligatoire pour faire parti de l'équipe. Alors que je faisais demi-tour, un deuxième surveillant faillit me rentrer dedans. Il ne se retourna pas pour s'excuser, continuant sa course vers le bureau de Pyper. Je fronçai les sourcils en le voyant toquer violemment contre la porte et essayer de l'ouvrir sans succès. Que lui voulait-il au juste ? L'homme en question revint vers moi tout essoufflé. Je me décalai pour le laisser passer et il entra dans le bureau des surveillants, sans même me regarder. « Eh, est-ce que tu as vu Pyper ? Son fils est à l'hôpital et personne n'arrive à la joindre ! » « Liam ? Qu'est-ce qu'il a ? C'est grave ? » Si j'avais tout faire pour éviter Pyper ces derniers jours, l'idée même que son fils est quelque chose me pétrifia sur place. J'entrai de nouveau dans le bureau pour mieux attirer l'attention. La surveillante me regarda avec étonnement avant de se tourner de nouveau vers son collègue. « Elle a pris sa matinée, elle avait un examen je crois. On ne peut pas prévenir quelqu'un d'autre ? » Aussitôt, elle attrapa son portable et essaya sans doute de l'appeler, mais elle tomba directement sur sa messagerie. « Moi ! Je peux y aller ! » Cette fois-ci, les deux employés me regardèrent réellement, prenant pleinement conscience de ma présence et surtout de l'inquiétude qui s'entendait dans ma voix. Ils devaient sans doute se demander qui j'étais pour elle, ils ne m'avaient jamais vu près d'elle. « Elle n'a aucune famille ici et je connais son fils. Il est où ? » « Aux urgences, dans le sud de la... » Je les remerciai rapidement avant de sortir précipitamment et courir vers le parking. Tout en ouvrant la portière, je sortis mon portable et tapai à toute vitesse son numéro. Messagerie… « Pyper, réponds ! Liam est à l'hôpital, je ne sais pas pourquoi. Je vais aux urgences, rejoins-moi là-bas ! » Je raccrochai, démarrai le moteur et reculai sans vraiment faire attention à ce qu'il se passait autour de moi. Je sentais mon cœur rater des battements alors que les feux rouges continuaient de ralentir ma course. Mes doigts commencèrent à pianoter sur le volant sous le stress.  Finalement, j'arrivai près de l'hôpital, me dirigeant droit vers l'entrée des urgences. A cause de ma maladie, j'avais fait en sorte de faire une reconnaissance des lieux pour perdre le moins de temps possible si un accident m'arrivait. Je me garai à la première place disponible, fermai derrière moi et courus vers les portes coulissantes. « Liam Coleman ! C'est un petit garçon de six ou sept ans, on m'a dit qu'il était ici. » Je ne fis aucun effort pour être poli, je voulais juste savoir ce qu'il avait. L'infirmière posa un regard suspect sur moi et jeta un coup d’œil sur ses dossiers. « Vous êtes de la famille ? » « Je suis son... » Le mot se bloqua dans mes cordes vocales, la réalité me frappant violemment au visage. L'étais-je réellement ? Avais-je droit de le dire ? Et si je le disais tout haut, qu'est-ce que ça signifiait ? Tout deviendrait tellement réel, je ne pourrais plus m'échapper de cette vérité. Je soufflai, serrai les poings sur le comptoir et fermai les yeux quelques secondes avant de reprendre contenance. « Je suis son père ! »


LUCKYRED
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Pyper Coleman
∆ Tes indiscrétions : 49
∆ Ton avatar : Sandra Kubicka
∆ En ville depuis le : 04/11/2015



MessageSujet: Re: Eoper - I'm terrified, but I can't run away from this Mer 17 Fév - 20:12

Eole & Pyper  

I'm terrified, but I can't run away from this
LJ’avais le trac. Non, en vrai j’étais tout bonnement stressée, pourtant j’avais pris le temps d’étudier oubliant tout ce qui pouvait m’éviter de me concentrer comme Eole par exemple. Je l’avais évité au travail du mieux que je le pouvais. Je ne me sentais pas prête à nouveau à parler et tout de ce qui pourrait se passer pour le coup avec lui ! Je ne voulais pas mêler ma vie professionnelle avec celle qui était personnelle. Déjà que le fait de l’avoir croisé la première fois dans le petit café de Karen, autant dire que ce n’était ps une bonne chose ! Oh ça non. Et oui, les choses allaient vite avec les langues qui se délaient sans raison. Pour le coup, autant dire que ce n’était pas le cas, j’avais tout sauf envie d’être à la une des conversations à Tree Hill. Alors, que j’étais devant la salle pour passer l’examen de ce trimestre, je me détendais en jouant à un jeu plus que connu sur facebook. Cela me permettait de me vider un peu l’esprit et surtout de respirer pour le coup. Quand l’heure vu arrivée pour commencer mon examen, je m’installais dans la salle prévu pour passer l’examen. Je ne pensais ps à mon travail, ni à Eole et juste un peu à mon fils. Il était toujours dans mon esprit pour le coup. Je me concentrais et les choses se passèrent ! Mon téléphone était éteint et dans une boite qui était gardé par la personne surveillant que tout se déroule parfaitement pour tout le monde et surtout sans tricheur dans le fond ! Je n’avais pas eu le temps de surveiller l’heure sur ma montre, j’étais bien trop concentré à rédiger les réponses aux questions tout en faisant attention de ne pas me tromper ! J’étais anxieuse de me tromper, de tout rater et de me battre depuis quelques mois pour rien ! Alors, je voulais m’accrocher et encore moins me prendre la tête de suite avec les résultats, mais je savais qu’une mauvaise note serait sans nul doute éliminatoire, même si ce n’était pas le cas je pense que je serais capable d’abandonner ! Oui, cela ne me ressemblait pas, mais parfois ce n’était pas mal de le faire pour ne pas s’enfoncer et perdre son temps dans des voies qui ne sont pas faites pour nous ! Une fois l’examen fini, je sortais de cette salle qui avait été ma prison durant trois heures, mon téléphone en main, je ne savais pas pourquoi je l’avais rallumé presque aussitôt, car dans le fond, j’allais finir par être en retard pour aller récupérer Liam à l’école. Mais, quand j’eus les messages à son sujet, surtout cela de Eole, je fus surprise et surtout sous le choc, j’en avais totalement oublié que j’avais oublié de donner ce qu’il fallait pour qu’on enregistre mes résultats, mais mon fils était sans doute plus important pour moi que quiconque. Alors, j’avais fait rapidement pour rejoindre l’hôpital. Une fois sur place, j’avais fait des pieds et des mains pour savoir où était Liam, téléphoné à Eole, mais sans doute ce dernier avait-il éteint son téléphone comme le stipulait tous les hôpitaux ? Rare était ceux qui respectaient cela, aux risques de détraquer certains appareils et donc de mettre des vies en danger. Une fois la chambre de mon fils connu, je courrais vers l’endroit et je me retrouvais à rentrer dans cette chambre comme une folle, me retrouvant nez à nez avec Liam et Eole. « Hey mon bébé comment tu vas ? » J’accourrais à ses côtés, alors qu’il se plongeait dans mes bras, je pouvais prendre une grande inspiration pour récupérer mon souffle laissant mes yeux se poser sur Eole. « Merci.. » Murmurais-je pour qu’il soit le seul à l’entendre. « Il s’est passé quoi ? » demandais-je encore inquiète tout en venant embrasser le front de Liam en attendant l’explication des deux ? Liam n’avait pas de plâtre ou autre, alors il était encore en attente pour cela, ou ce n’était pas grand-chose ? Aucune idée, j’attendais les explications avant d’aller voir les médecins. Je connaissais les lieux, j’avais du prévenir que je n’étais pas violente avec lui, mais qu’il était atteint d’une maladie qui laissait parfois les autres croire que les parents étaient méchants avec leurs enfants.
LUCKYRED
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Eoper - I'm terrified, but I can't run away from this

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
onlyonetreehill :: And then quietly and without you ever really noticing, someday is today. :: southern district :: wilmington health-