AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FERMETURE DE ONLY ONE TREE HILL :) BISOUS LES AMIS !

Partagez|

and you let her go (james&neïla)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage


avatar
Neïla L. Grimaldi
∆ Tes indiscrétions : 1514
∆ Ton occupation : Etudiante en deuxième année de commerce international
∆ Ton avatar : La belle brune Alexandra Park ♥
∆ En ville depuis le : 20/10/2015


And it's your home
Tes relations:
Tes rps:
Ta disponibilité: Libre comme l'air


MessageSujet: and you let her go (james&neïla) Dim 3 Jan - 12:05


James ft Neïla
L'amour ? Oui. La souffrance ? Non. Mais concilier les deux, est-ce possible ? ∆ ∆ ∆

Le 1er Janvier 2016, c'était le symbole d'une nouvelle année, d'un nouveau départ pour tout le monde et comme chaque année j'avais passé le réveillon avec mes meilleurs amis à faire la tourner, boire, danser et juste profiter de la vie. Mais en rentrant chez moi au petit matin je vis des centaines de roses dans ma chambre, sans carte sans rien pour m'indiquer qui avait fais ça mais pas besoin d'être devin pour savoir. James. Sans perdre de temps je décida d'aller chez lui même si j'étais légèrement ivre, heureusement qu'il ne vivait pas loin parce que j'étais pas capable de conduire et surtout c'était beaucoup trop dangereux. Après une dizaine de minutes de marche je me retrouva devant sa maison de la plage, sonna, cognant contre la porte mais aucune réponse. Je ne savais pas trop ce que j'allais lui dire ou faire mais il fallait que je mette les choses à plat en lui faisant comprendre qu'il ne pouvait pas faire ça, avoir toutes les roses dans ma chambre, me faire livrer ce genre de chose chez moi. Heureusement qu'il n'y avait pas eu mes parents ou mon frère parce qu'ils m'auraient posé milles questions auxquelles je n'aurais même pas su quoi dire. Vu que personne ne répondait je décida de prendre ma clef enfin celle qu'il m'avait donné il y a quelques temps maintenant, je ne m'en étais pas servie depuis des mois mais pour le coup c'était utile. « Jaaaaaaaaaames, c'est Neïla ! Réponds ! » criais  je à travers la maison marchant en direction du salon mais personne, visiblement il n'avait pas passé la soirée du réveillon ici, peut être était-il partis à Monaco pour les fêtes comme mon père lui avait proposé. Marchant à travers la maison je décida de prendre un papier pour lui écrire un mot, c'est en cherchant dans les papiers que je tomba sur une demande de divorce. Allait-il vraiment faire ça ?! Visiblement oui, parce qu'en tournant les pages je remarqua qu'il avait signé les papiers, c'était officiel alors il avait demandé le divorce à sa femme, allait-elle accepter cela ? Je me posa sur le canapé mettant les papiers sur la table base, je décida de me servir un verre, quelque chose de bien fort pour me remettre de cet aveu, ce n'était pas rien de divorcer et je pensais surtout à sa fille. Si mes parents avaient divorcé quand j'étais petite je ne m'en serais pas remis. Buvant la bouteille de vodka que j'avais pris dans son bar, je m'installa sur le canapé m'endormant à vu d'oeil en même temps j'avais fais la fête toute la nuit avec mes amis.
Rêvassant j'entendis des voix m'appeler dans mon sommeil sans pour autant en sortir, « Neïla réveilles toi ! » : rapidement je reconnus la voix de James. En ouvrant délicatement les yeux je le vis devant moi visiblement surpris de me trouver ici chez lui, moi de même je me demandais ce que je pouvais bien faire là mais rapidement tout arriva de nouveau dans ma tête. Les roses. « C'est toi les roses ?! » demandais je sans perdre de temps, oui j'étais venue là pour avoir des réponses; Je me redressa du canapé où je m'étais allongée dans mon sommeil attendant qu'il me réponde franchement à ma question.

_________________
Now tell me would you really ride for me? Baby tell me would you die for me? Would you spend your whole life with me? Would you be there to always hold me down? Tell me would you really cry for me? Baby don't lie to me, if I didn't have anything. I wanna know would you stick around?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
James A. Bartolotti
∆ Tes indiscrétions : 135
∆ Ton occupation : avocat de la famille Grimaldi
∆ Ton avatar : Andrew Cooper
∆ En ville depuis le : 06/12/2015



MessageSujet: Re: and you let her go (james&neïla) Dim 3 Jan - 15:57

Dire qu’il avait appris à danser pour elle… Il aurait dû s’attendre à ce qu’elle ne vienne pas à la soirée organisée par son père. Et elle avait bien fait, dans un sens. Toutes les personnes présentes avaient plus que quarante ans. Mais cela, on ne le lui avait pas expliqué, évidemment. Il avait donc appris la valse pour rien. Dégouté, il avait dû tenir toute la soirée, et plus longtemps que prévu, jusqu’à pouvoir enfin s’éclipser. Mais au lieu de rentrer chez lui, il était allé voir la maison des Grimaldi. Toutes les lumières étaient éteintes… Où était-elle ? Probablement en train de fêter le réveillon avec ses amis… Peut-être même était-elle en train de flirter avec un autre homme… La gorge nouée, il redémarra et se dirigea vers sa maison, pour une nuit triste, esseulé. En poussant la porte, il dénoua rageusement son nœud papillon et l’envoya valser plus loin. Avant de monter dormir, il décida de se servir un verre. Pour cette raison, il se dirigea vers le salon, et alluma les lumières, tamisées. Quelle surprise de voir Neïla, allongée dans son canapé ! Figé, il l’observa, la contempla, assoupie, ravissante. Que faisait-elle ici ? Son cœur fit un bon dans sa poitrine, en imaginant qu’elle était venue le retrouver. Qu’elle voulait le voir. Qu’il lui manquait, peut-être… S’avançant, il remarqua les papiers sur la table basse. Les papiers du divorce. Comment… ? Déglutissant avec peine, il s’approcha et s’accroupit devant elle. Elle avait bu, cela se voyait, et se sentait. Elle avait fait la fête, c’était normal. Pour autant, il aurait préféré pouvoir être avec elle, pour veiller sur elle. S’assurer que rien de mal ne lui arrivait. Que personne ne tentait d’abuser d’elle, dans cet état… « Neïla,… réveille-toi ! » Il dut se retenir, pour ne pas lui caresser la joue, repousser cette mèche qui lui barrait le front. « Neïla… » Bientôt, ses paupières se mirent à bouger. Elle se réveillait. Jadis, il aurait réveillé sa Belle d’un baiser. Mais il avait perdu ce droit… « C'est toi les roses ?! » Oui, elle avait bu. « … Oui, je… Voulais te faire un cadeau… Que tu saches que… Je pensais à toi. » Mais visiblement, elle n’était pas contente. À regret, il se releva et se recula. « Tu as… passé de bonnes fêtes ? » Distraitement, il remit les papiers du divorce en ordre. Comment les avait-elle trouvés ? Pourquoi les avait-elle sortis du tiroir ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Neïla L. Grimaldi
∆ Tes indiscrétions : 1514
∆ Ton occupation : Etudiante en deuxième année de commerce international
∆ Ton avatar : La belle brune Alexandra Park ♥
∆ En ville depuis le : 20/10/2015


And it's your home
Tes relations:
Tes rps:
Ta disponibilité: Libre comme l'air


MessageSujet: Re: and you let her go (james&neïla) Dim 3 Jan - 21:40


James ft Neïla
L'amour ? Oui. La souffrance ? Non. Mais concilier les deux, est-ce possible ? ∆ ∆ ∆

Toutes les roses dans ma chambre ce n'était pas possible même si j'adorais les fleurs je ne pouvais pas recevoir cela sachant que je n'étais pas en couple et il ne m'avait pas fallu des heures et des heures pour savoir qui m'avait envoyé ça.. James mon ex petit ami enfin notre histoire avait été bien trop compliqué et c'était plutôt mal finie mais c'est la vie. Voilà pourquoi j'avais décidé de me rendre chez lui pour mettre les choses à plat et discuter de toute cela, des choses qu'il ne pouvait plus faire maintenant qu'on était séparé ; une fois là bas personne ne me répondit.. Voila pourquoi j'utilisa la clef qu'il m'avait donné il y a maintenant plusieurs moi, cela me faisait bizarre d'entrer comme cela chez lui comme si c'était ma maison ce qui n'était pas le cas et surtout je pouvais tomber sus n'importe qui. Peut être était-il chez sa femme à Monaco ou dans sa famille .. ?! Marchant dans la demeure je tomba nez à nez avec les papiers de son divorce qu'il avait mis sur la table à manger, allait-il vraiment divorcer ?! Visiblement oui vu qu'il avait signé les papiers en question, j'étais choquée de cette décision pensant surtout à sa fille car à la place de cette petite fille je serais dévastée … Prenant les papiers ainsi qu'une bouteille de vodka pour m'installer sur le canapé, la première journée de l'année commençait vraiment bizarrement, buvant des gorgées de vodka je m'endormis sur le canapé de James.
L'endroit m'était familier vu que j'y avais passé pas mal de temps mais là tout avait changé et en entendant la voix de James m'appeler j'ouvris les yeux délicatement pour lui faire face, ce dernier semblait choqué de me voir chez lui en train de dormir. D'ailleurs sans perdre de temps je lui demanda si c'était lui les roses ce qu'il confirma en disant que c'était pour que je sache qu'il pense à moi, « tu ne peux pas faire ça James, si mes parents avaient vu ça ; qu'est ce qu'ils auraient dis et les questions ?! J'aurais encore dû leur mentir ... » lançais je en le regardant sérieusement. « On est plus ensemble James... » ajoutais je avant de me redresser correctement dans le canapé tout en l'écoutant me demander si j'avais passé de bonnes fêtes, « oui c'était sympathique, je me suis bien amusée hier soir avec mes amis » dis je tout simplement. Comme toujours la soirée avait eu lieu à la plage dans une maison d'un étudiant de l'université avec qui j'étais en cours, je dois dire que cela faisait longtemps que je n'avais pas passé un aussi bon moment. « Et toi comment se sont passés les fêtes de fin d'année .. ? » lui demandais je à mon tour pour me montrer poli auprès de lui même si souvent j'avais du mal à garder mon calme avec lui surtout après ce qu'il avait pu me faire. : quand je le voyais je repensais toute suite à ce qu'il avait fais.

_________________
Now tell me would you really ride for me? Baby tell me would you die for me? Would you spend your whole life with me? Would you be there to always hold me down? Tell me would you really cry for me? Baby don't lie to me, if I didn't have anything. I wanna know would you stick around?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
James A. Bartolotti
∆ Tes indiscrétions : 135
∆ Ton occupation : avocat de la famille Grimaldi
∆ Ton avatar : Andrew Cooper
∆ En ville depuis le : 06/12/2015



MessageSujet: Re: and you let her go (james&neïla) Lun 4 Jan - 14:28


Si ses parents avaient vu les roses… ? Ne voyant pas le problème, James fronça les sourcils. « J’ai fait livrer ces roses anonymement… Même la firme de livraison ne connait pas mon identité. » Et pour le dépôt dans la maison, le livreur avait eu besoin de l’aide d’un employé, alors ses parents finiraient bien par savoir pour les fleurs. « Tu n’auras qu’à dire que tu ne sais pas de qui elles viennent… » Ce qui était vrai, jusqu’à ce qu’elle vienne ici… Mais il n’était pas têtu, au fond, du moins il n’allait pas l’être pour si peu. « Je suis désolé, je ne voulais pas t’attirer des ennuis ou… » Il avait simplement voulu lui faire plaisir… Et lui faire savoir qu’il pensait toujours à elle. Comment aurait-il pu en aller autrement, alors qu’il l’aimait… ? « Je sais qu’on n’est plus ensemble… Mais tu connais aussi mon point de vue là-dessus. » Lui n’avait qu’une envie. La retrouver. Retrouver ce qu’ils partageaient. Et se retrouver. Car au fond, il avait enfin pu être lui-même, avec elle… Changeant rapidement de sujet, pour l’empêcher de répondre, il lui demanda comment s’était passé son réveillon. Bien, il l’espérait. Même si lui-même l’avait imaginé autrement, il ne souhaitait pas pour autant qu’elle ait été triste et seule, comme lui l’avait été… « Et toi comment se sont passés les fêtes de fin d'année .. ? » Se redressant, il fit quelques pas, et aperçut la bouteille de vodka. Haussant un sourcil, il se baissa pour l’attraper et regarda Neïla, comme s’il lui demandant implicitement ce que cette bouteille faisait là, alors qu’il rangeait ses bouteilles d’alcool dans la cuisine. N’avait-elle pas eu assez à boire chez ses amis ? Secouant la tête, il redéposa la bouteille sur la table basse, près des papiers du divorce. « Ca a été très calme pour moi… » Avec Amelia à Monaco, et Neïla qui ne voulait plus le voir… « J’avais espéré te voir à la soirée organisée par tes parents hier soir… » Il avait même appris à danser, pour l’impressionner… En vain. À moins qu’elle n’accepte de danser avec lui maintenant… Mais il y avait peu de chances qu’elle accepte. Sa seule chance aurait été de l’inviter en public. Devant d’autres personnes, elle n’aurait pu refuser sans devoir fournir une bonne excuse, autre que celle qu’il n’était qu’un crétin qui lui avait menti…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Neïla L. Grimaldi
∆ Tes indiscrétions : 1514
∆ Ton occupation : Etudiante en deuxième année de commerce international
∆ Ton avatar : La belle brune Alexandra Park ♥
∆ En ville depuis le : 20/10/2015


And it's your home
Tes relations:
Tes rps:
Ta disponibilité: Libre comme l'air


MessageSujet: Re: and you let her go (james&neïla) Sam 9 Jan - 21:19


James ft Neïla
L'amour ? Oui. La souffrance ? Non. Mais concilier les deux, est-ce possible ? ∆ ∆ ∆

James trouva une réponse directement sur le fait qu'il ne risquait pas d'être reconnu vu qu'il avait envoyé toutes les roses anonymement, d'accord il marquait un point mais ce n'était pas une raison... nous n'étions plus en couple alors il allait devoir se faire une raison. « Et alors ça n'empêche pas les questions.. » lançais je en le regardant, oui j'avais répondu du tac au tac, mais au fond je trouvais ça gentil et adorable mais cela je ne pouvais pas lui avouer bien au contraire. Selon lui je n'avais pas besoin de qui venait les fleurs, « ouais encore un mensonge, je crois que c'est souvent en ce moment dans ma vie » dis je en faisant allusion aux mensonges qu'il m'avait fais au sujet de sa famille et sa fille.  Il s'excusa de nouveau auprès de moi afin de me dire qu'il ne voulait pas me créer des ennuis, bien sûr que je savais cela et cela ne servait pas à grand chose de s'excuser voilà pourquoi je décida de ne rien répondre de toute façon je ne savais pas quoi dire. Je l'écouta me dire qu'il n'avait pas le même point de vue que moi au sujet de notre relation et du fait qu'on était pas en couple, « tu ne comptes pas laisser tomber .. ? » demandais je curieusement au jeune homme qui se trouvait devant moi. Je me posais la question et au moins là j'allais être figé pour de bon, c'était peut être l'alcool que j'avais bu durant la soirée qui me donnait un peu de courage pour lui parler directement.
Par la suite on parla des fêtes de fin d'années d'ailleurs je lui confia que la soirée avait été vraiment bien et que je m'étais bien amusée, il prit la bouteille au sol me regardant pour en savoir plus, on aurait dis un papa avec sa fille. « Je ne suis pas ta fille je fais ce que je veux avec l'alcool alors fais pas ton rabat-joie » lançais je en l'écoutant me dire que sa soirée avait été assez calme pour lui. En réalité il avait espéré me voir à la soirée que mes parents avaient organisé, « non merci je n'ai pas envie de passer du temps avec ma mère et la voir draguer tout ce qui bouge, je préfère être avec mes amis » avouais je tout naturellement en même temps ce n'était pas un scoop et me retrouver avec des gens de l'âge de mes parents ne me donnait pas trop envie.
« C'est quoi ces papiers .. ? » demandais je sans perdre de temps avec James je n'allais pas passer par quatre chemins, bien sur que je savais ce dont il était question mais je voulais qu'il m'en parle lui même, c'était à lui de me raconter son divorce.

_________________
Now tell me would you really ride for me? Baby tell me would you die for me? Would you spend your whole life with me? Would you be there to always hold me down? Tell me would you really cry for me? Baby don't lie to me, if I didn't have anything. I wanna know would you stick around?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
James A. Bartolotti
∆ Tes indiscrétions : 135
∆ Ton occupation : avocat de la famille Grimaldi
∆ Ton avatar : Andrew Cooper
∆ En ville depuis le : 06/12/2015



MessageSujet: Re: and you let her go (james&neïla) Dim 10 Jan - 14:07


« Tu ne comptes pas laisser tomber .. ? » Non, en effet. Pas tout de suite en tout cas. Pas alors qu’il avait le sentiment qu’il pouvait encore tout changer. Parce qu’au fond, ils étaient heureux ensemble, avant qu’elle n’apprenne qu’il lui avait menti… Alors il avait l’espoir qu’en ne lui mentant plus, qu’en réparant ses erreurs, tout pouvait redevenir comme avant. Quand ils étaient heureux. Quand ils étaient amoureux. Quand ils attendaient avec impatience de pouvoir se retrouver.

S’asseyant sur la table basse, il attrapa la bouteille de vodka, lui laissant deviner au passage ce qu’il en pensait. Et évidemment, entière et honnête comme elle était, sa réaction ne se fit pas attendre. « Je ne suis pas ta fille je fais ce que je veux avec l'alcool alors fais pas ton rabat-joie » Avec un soupir, il secoua la tête. « Je te ferai remarquer qu’aux Etats-Unis, tu n’es pas censée boire avant tes vingt-et-un ans… » Si elle s’était fait arrêter par la police, cela aurait pu être grave. Surtout sur la voie publique ! Evidemment, il aurait fait tout son possible pour la sortir de là rapidement, puisqu’il était l’avocat de sa famille et donc le sien aussi. Changeant de sujet, il lui parla de son propre réveillon… Qu’il avait espéré plus joyeux, et plus intéressant. « non merci je n'ai pas envie de passer du temps avec ma mère et la voir draguer tout ce qui bouge, je préfère être avec mes amis » Devait-il lui avouer ce qu’il avait prévu… pour elle ? « Je peux comprendre… Même si j’en suis désolé… J’avais l’espoir de pouvoir danser avec toi… » Elle savait qu’il ne savait pas danser, il le lui avait suffisamment dit, pendant l’année qu’ils avaient passée ensemble. Et pourtant, oui, il avait envie de danser avec elle. Un slow, ou même une valse… Mais ce n’était peut-être pas trop tard. Se taisant pour l’instant, il garda son idée pour plus tard. Et de toute manière, elle ne lui laissa pas le temps de changer de sujet, ou de continuer. Car enfin, elle lui posait la question qu’il attendit.

« C'est quoi ces papiers .. ? » Baissant les yeux sur lesdits papiers, James réfléchit à ce qu’il pourrait bien lui dire. Avec un soupir, il les prit dans ses mains et les parcourut distraitement. Avant de relever la tête vers elle. « Tu sais ce que c’est. Je t’avais dit que je le ferais… Je t’aime, Neïla. Et… Tu as raison. J’aurais dû le faire bien plus tôt. » Se levant, il fit quelques pas dans le salon, avant de se retourner vers elle. « J’avais trop peur de la réaction de nos familles… Mais je m’en moque aujourd’hui. Tout ce qui m’importe, c’est toi. Et Amelia, bien sûr… Mais… Je ne peux pas continuer à mentir. Ni à toi, ni à elle. Dès qu’elles reviendront, j’ai prévu de partir en weekend avec Amelia. Rien qu’elle et moi. Alors je lui expliquerai. Que je l’aime, mais que sa maman et moi ne nous aimons plus. » Il craignait évidemment sa réaction. Il redoutait ses larmes, parce qu’il détestait l’idée de lui faire de la peine. Mais il lui devait d’être honnête.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Neïla L. Grimaldi
∆ Tes indiscrétions : 1514
∆ Ton occupation : Etudiante en deuxième année de commerce international
∆ Ton avatar : La belle brune Alexandra Park ♥
∆ En ville depuis le : 20/10/2015


And it's your home
Tes relations:
Tes rps:
Ta disponibilité: Libre comme l'air


MessageSujet: Re: and you let her go (james&neïla) Dim 10 Jan - 20:35


James ft Neïla
L'amour ? Oui. La souffrance ? Non. Mais concilier les deux, est-ce possible ? ∆ ∆ ∆

Sans attendre vraiment de réponse je lui demanda s'il ne comptait pas laisser tomber, après tout il avait carrément mis en l'air notre relation avec ses mensonges, ses histoires et toute cette vie cachée, sa femme et sa fille. Quand il me prit la bouteille me regardant comme s'il venait de me disputer comme une enfant je me contenta de lui dire que ce n'était pas mon père et qu'il ne devait pas faire son rabat-joie, sa réponse me fit drôlement rire quand même. « J'ai eu vingt-et-un ans le vingt cinq décembre donc je suis majeur et j'ai le droit de boire pour ton information » lançais je en lui adressant un léger sourire, il avait dû oublier mon anniversaire mais cette année je l'avais juste passé avec mon père et mon frère. Ils étaient tellement important pour moi et surtout c'était la chose que je voulais pour mes vingt et un an. Quand il me parla de mes parents et de leur fête je confirma que je ne voulais pas me rendre à ce genre de soirée avec ma mère surtout mais aussi avec des personnes inconnues et de l'âge généralement de mes parents. Ce n'était pas un scoop le fait que je préférais être entourée de mes proches, mes amis et des personnes avec qui j'avais une confiance aveugle. James reprit la parole afin de me dire qu'il comprenait mon point de vu et qu'il était désolé pour ça ajoutant qu'il aurait bien aimé danser avec moi, « hum...on est toujours le 1er Janvier donc techniquement c'est encore la soirée de la nouvelle année » me contentais je de lui dire faisant référence au fait qu'on pouvait toujours danser pour fêter la nouvelle année. Une faiblesse de ma part.
Rapidement je lui demanda en faisant ma curieuse comme bien souvent ce qu'étaient les papiers qui se trouvaient sur la table, bien sûr je savais déjà la réponse car j'avais jeté un coup d'oeil mais je voulais que cela soit lui qui me confie la vérité. James ne perdit pas de temps pour me dire que ce qu'il m'avait dis était vrai et qu'il le ferrait parce qu'il m'aime, mais aussi que j'avais raison car depuis longtemps il aurait dû faire cela. Je pouvais parfaitement comprendre qu'il ait eu peur des réactions des gens, de sa famille, de sa femme et surtout celle de sa petite fille, cette dernière ne méritait pas ce qui lui était arrivée et surtout de ce qui allait lui arriver prochainement avec le divorce de ses parents. « Il faut faire attention à elle d'abord c'est le plus important.. » avouais je en parlant bien sûr de sa petite fille, ce divorce allait changer sa vie et dans le fond je m'en voulais énormément, c'était quand même un peu ma faute peut être que James le faisait pour lui mais si je ne lui en avais pas parlé quelques fois il ne l'aurait sans doute pas fait toute suite.

_________________
Now tell me would you really ride for me? Baby tell me would you die for me? Would you spend your whole life with me? Would you be there to always hold me down? Tell me would you really cry for me? Baby don't lie to me, if I didn't have anything. I wanna know would you stick around?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
James A. Bartolotti
∆ Tes indiscrétions : 135
∆ Ton occupation : avocat de la famille Grimaldi
∆ Ton avatar : Andrew Cooper
∆ En ville depuis le : 06/12/2015



MessageSujet: Re: and you let her go (james&neïla) Mar 12 Jan - 22:03


Juste. Elle avait eu son anniversaire au début du mois de décembre… Comment avait-il pu oublier ? Il se sentait particulièrement bête, et coupable, à présent. « Je l’avais oublié… Joyeux anniversaire, Neïla. » Pour autant, ce n’était pas parce qu’elle avait le droit de boire, qu’elle devait en abuser. Et ça n’aurait rien changé, si la police l’avait croisée sur la route, dans cet état. Surtout si elle avait pris la voiture… Seigneur, avait-elle osé conduire après avoir bu ? Il espérait que non.

« hum...on est toujours le 1er Janvier donc techniquement c'est encore la soirée de la nouvelle année » La surprise passée, James sourit doucement. Ils étaient sur la même longueur d’onde, même s’il n’en avait pas parlé à voix haute… N’osant trop espérer, et songeant que le moment n’était pas idéal, il garda cette proposition dans un coin de sa tête, pour plus tard… Sait-on jamais. De toute façon, elle ne lui laissa guère de temps pour répondre, lui parlant enfin des papiers qui étaient étalés devant elle quand il était arrivé. « Il faut faire attention à elle d'abord c'est le plus important.. » En silence, il acquiesça. Elle avait raison. Amelia était la prunelle de ses yeux. Il ne souhaitait pas lui faire du mal, ou la rendre triste. Mais il ne pouvait pas continuer à mentir. Quel exemple lui donnait-il ? Par ses mensonges, il avait fait souffrir Neïla. Mais qu’en serait-il si un jour Amelia comprenait que ses parents ne s’aimaient pas et n’étaient ensemble que parce que sa mère était tombée enceinte ? Il rêvait du meilleur pour Amelia. Il lui souhaitait de trouver l’amour, de rêver, de réaliser ses rêves, d’être heureuse… Mais il se l’interdisait. Evidemment, il avait peur de ce divorce. Peur qu’Amelia ne soit confiée à sa mère, et qu’elles repartent vivre à Monaco… Vulnérable, il se prit le visage entre les mains, assis sur la table basse. Il avait peur, comme jamais il n’avait eu peur. Sauf peut-être quand Neïla avait découvert l’existence de sa femme et de sa fille, et qu’il avait eu peur de la perdre. Pour autant, il ne pouvait pas rester marié, alors que ce mariage le tuait à petit feu. Si Amelia était confiée à sa mère… Il passerait toutes ses vacances à Monaco. Il lui téléphonerait tous les jours. Ce serait bien peu mais… « Elle comprendra. Elle est intelligente, tu sais ? … » Tristement il sourit. Puis, désireux de se changer les idées, il se leva et regarda autour de lui avant de baisser les yeux vers Neïla… « … Accepterais-tu de… Danser avec moi ? »

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Neïla L. Grimaldi
∆ Tes indiscrétions : 1514
∆ Ton occupation : Etudiante en deuxième année de commerce international
∆ Ton avatar : La belle brune Alexandra Park ♥
∆ En ville depuis le : 20/10/2015


And it's your home
Tes relations:
Tes rps:
Ta disponibilité: Libre comme l'air


MessageSujet: Re: and you let her go (james&neïla) Mer 13 Jan - 21:18


James ft Neïla
L'amour ? Oui. La souffrance ? Non. Mais concilier les deux, est-ce possible ? ∆ ∆ ∆

Quand James me confia qu'il avait été à la soirée du nouvel an de mes parents pour surtout danser avec moi ce qui me fit sourire, c'était quand même gentil de sa part de dire ce genre de chose, voilà pourquoi je lui fis remarquer qu'on était toujours le premier Janvier donc c'était toujours la soirée du nouvel an. Rapidement je parla des papiers de son divorce, James quand à lui me répondit de sa fille, de sa femme mais aussi du divorce qui aurait dû se faire il y a longtemps selon lui mais il n'avait pas osé le faire avant que j'en parle. Peut-être avait-il fallu que quelqu'un lui fasse cette remarque avant moi ? Peut-être que tut cela ne se serait pas passé comme cela ? Peut être qu'on aurait pas autant souffert dans cette histoire ? D'ailleurs en parlant de souffrance, je lui fis remarquer que c'était important de protéger sa fille et d'empêcher la souffrance pour elle, c'était encore une petite fille et à sa place j'aurais été dévasté même si maintenant je me rendais compte que le divorce de mes parents aurait été une bonne chose. C'est là qu'il me confia qu'elle était intelligente et qu'elle comprendra tout cela, « je ne la connais pas tu sais, je l'ai juste vu chez toi enfin... l'autre fois.. » lançais je en faisant référence au jour où j'avais été découvert qu'il était marié et surtout qu'il avait aussi une fille.
Par la suite il me regarda dans les yeux me demandant si je voulais danser avec lui, « hum... allons y c'est une nouvelle année alors j'accepte alors choisis la musique » dis je en adressant un léger sourire avant de me lever pendant qu'il partit vers la chaîne hi-fi pour que la musique sorte enfin il avait porté son choix sur une chanson qui m'était inconnue. « C'est quoi cette chanson … ? » demandais je en le regardant avant de lui tendre ma main pour la poser dans la sienne et et l'autre sur son épaule pour commencer les pas pour danser. C'était assez étrange de me retrouver chez lui mais aussi de danser alors qu'on avait mis fin à notre relation, je ne savais pas vraiment quoi penser en ce moment, quoi lui dire mais j'avais accepté de faire un effort.

_________________
Now tell me would you really ride for me? Baby tell me would you die for me? Would you spend your whole life with me? Would you be there to always hold me down? Tell me would you really cry for me? Baby don't lie to me, if I didn't have anything. I wanna know would you stick around?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
James A. Bartolotti
∆ Tes indiscrétions : 135
∆ Ton occupation : avocat de la famille Grimaldi
∆ Ton avatar : Andrew Cooper
∆ En ville depuis le : 06/12/2015



MessageSujet: Re: and you let her go (james&neïla) Ven 15 Jan - 13:56


« Je ne la connais pas tu sais, je l'ai juste vu chez toi enfin... l'autre fois.. » Oh. Sortant de sa torpeur, James fixa son regard sur Neïla. L’autre fois… La fois où Angelica et Amelia lui avaient fait la surprise en arrivant ici, pour s’installer… Et où Neïla avait découvert leur existence avec l’effet d’un coup de poing, ou d’un coup de poignard… Ouais, il voyait exactement de quelle occasion elle parlait. Après ça, il n’avait pas vraiment eu l’occasion de les faire se rencontrer. Déjà, Neïla ne l’aurait pas voulu, mais en plus il n’était pas cruel au point de lui imposer une rencontre avec sa fille, alors qu’il lui avait menti pendant toute leur relation à son sujet. Mais maintenant, les choses étaient différentes… « Peut-être… Si tu en as envie évidemment… Enfin, je pourrais organiser un petit quelque chose… Ou pas… Mais je suis sure que vous vous entendriez bien. » Si Angelica lui faisait penser à la mère de Neïla, peut-être Amelia et Neïla auraient-elles des choses en commun… Puis, en règle générale, Amelia était très gentille et sociable… Oui, il était sûr que le courant passerait entre elles deux.

Se levant brusquement, il chercha un moyen de se changer les idées. Aussitôt, l’allusion qu’avait faite Neïla un peu plus tôt, mentionnant qu’ils étaient toujours la nuit du réveillon, lui revint en mémoire. Alors prenant son courage à deux mains, il lui proposa une danse… Dire qu’il s’était entrainé plusieurs heures durant avec Kenna, pour réussir à danser pas trop mal. Finalement, ils n’auraient pas fait tout cela pour rien. « hum... allons y c'est une nouvelle année alors j'accepte alors choisis la musique » Une nouvelle année, oui. Une seconde chance aussi ? James l’espérait du fond du cœur. Acquiesçant, il se dirigea vers la chaine hifi, en réfléchissant à la musique qu’il pourrait bien lancer. Arrivé devant l’appareil, il sut. Quelques jours plus tôt, il avait entendu une très belle chanson à la radio. Il s’était senti tellement proche de certaines des paroles… qu’il avait acheté l’album, en faisant un détour sur le chemin du retour. Après une profonde inspiration, il enclencha la chaine hifi, et appuya sur le bouton ‘play’.

Alors que les premières notes s’élevaient doucement dans le salon, il revint vers Neïla et tendit la main vers elle, gentleman, pour qu’elle y pose la sienne. Quand il sentit leurs peaux se toucher, il ne put s’empêcher d’inspirer profondément, avec l’impression qu’enfin tout était redevenu normal, comme avant. C’était une illusion évidemment, mais… Cela lui faisait l’effet d’un baume apaisant, d’un bon bain bien chaud, d’un chocolat chaud en plein hiver glacial. Il se sentait revivre. L’attirant doucement vers lui, il garda sa main dans la sienne, sans force, et posa délicatement son autre main dans le creux de son dos. Se retenant, il ne l’attira pas tout contre lui, maintenant une distance raisonnable entre leurs deux corps,… sans pour autant respecter la distance que Kenna lui avait signifiée comme étant la distance polie, pour deux personnes se connaissant à peine. « C'est quoi cette chanson … ? » Après un rapide coup d’œil vers elle, il fixa un point imaginaire au-dessus de son crâne. « Hem, c’est… Une chanson d’Ed Sheeran… Le titre, c’est… Kiss me. » Le rythme ne se prêtait pas à une valse mais au moins était-il plus à l’aise avec les slows depuis qu’il avait dansé pendant bien une heure de slows avec Kenna…

Et il aurait tout donné pour pouvoir l’embrasser en cet instant… Sous un bouquet de gui, de préférence…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Neïla L. Grimaldi
∆ Tes indiscrétions : 1514
∆ Ton occupation : Etudiante en deuxième année de commerce international
∆ Ton avatar : La belle brune Alexandra Park ♥
∆ En ville depuis le : 20/10/2015


And it's your home
Tes relations:
Tes rps:
Ta disponibilité: Libre comme l'air


MessageSujet: Re: and you let her go (james&neïla) Dim 17 Jan - 18:55


James ft Neïla
L'amour ? Oui. La souffrance ? Non. Mais concilier les deux, est-ce possible ? ∆ ∆ ∆

Avec James on se mit à parler de sa petite fille que je ne connaissais pas plus que cela car je l'avais vu que la dernière fois chez lui quand j'avaais appris qu'il était marié et père de famille, cela m'avait fais un choc mais cette petite fille n'y était pour rien. D'ailleurs il me proposa qu'on se fasse une rencontre avec cette dernière car il était persuadée qu'on s'entendrait bien toutes les deux, « non ! » dis je sèchement, bon j'y avais peut être été fort pour le coup. « James, tu ne vas pas présenter à ta fille la personne qui t'a conseillé le divorce c'est mal venu puis elle va pas comprendre » ajoutais je par la suite, de toute façon je ne me sentais pas à la hauteur d'une petite fille de cette âge. Elle allait voir sa vie bouleversé et dans le fond je savais que c'était ma faute, je ne pouvais pas mettre encore plus cette petite mal à l'aise et surtout malheureuse, aucun enfant ne mérite cela bien au contraire, en tout cas je ne pense pas.
James avait parlé de son envie de danser avec moi à la fête que mes parents avaient donné, mais je lui avais fais remarqué qu'on était toujours le premier janvier donc techniquement il pouvait toujours le faire, d'ailleurs il ne perdit pas de temps pour se lever direction la chaîne-hifi pour mettre de la musique. En écoutant je ne reconnus pas immédiatement voilà pourquoi je lui demanda ce que c'était et il avait porté son choix sur une chanson de Ed Sheeran, main posée dans la sienne je mis l'autre sur son épaule laissant une distance adéquate. Je ne voulais pas trop m'en approcher de peur de lui laisser penser n'importe quoi, d'accord je n'avais pas oublié James, bien sûr notre histoire avait été importe pour moi mais c'était quand même beaucoup trop compliquée, comment pouvait-on pardonner à quelqu'un qui nous a trahis et mentis ?! « J'aime bien cette chanson, elle est … jolie... » avouais je en tournant doucement au rythme de la musique, c'était plus sympathique de danser ici que durant la soirée de mes parents où tout le monde nous regarderait comme des oiseaux en cage. « James … pourquoi tu es encore à Tree Hill ? » demandais je curieusement, d'accord il avait le travail de mon père mais après notre séparation j'aurais pensé qu'il serait rentré chez lui à Monaco après tout à sa place j'aurais sans doute fais cela.
D'ailleurs vu le nombre de fois où il me l'avait dis j'avais bien compris qu'il voulait se faire pardonner, ce n'était pas si simple en ce moment j'étais pas en couple mais dans une espèce de relation secrète encore une fois juste pour oublier toutes les histoires qui m'avaient emmené des galères. Je ne pouvais pas en parler à James, non parce que je savais que ça pourrait le rendre dingue ou l'énerver, je ne pouvais plus prendre le risque de quoique ce soit, de toute façon j'étais majeur et j'étais apte à faire ce que je veux, je n'ai aucun compte à rendre à personne que cela plaise ou pas. « James, même si c'est dur à dire, je te pardonne de m'avoir menti et caché tout cela, bien sûr cela ne veut pas dire que je te donne une deuxième chance mais... pour le moment je te pardonne juste tes erreurs » me contentais je de lui dire ; c'était la nouvelle année il fallait que je fasse des efforts pour que les gens aillent bien et que mon année soit différente de l'ancienne autant commencer par pardonner les erreurs des gens.

_________________
Now tell me would you really ride for me? Baby tell me would you die for me? Would you spend your whole life with me? Would you be there to always hold me down? Tell me would you really cry for me? Baby don't lie to me, if I didn't have anything. I wanna know would you stick around?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
James A. Bartolotti
∆ Tes indiscrétions : 135
∆ Ton occupation : avocat de la famille Grimaldi
∆ Ton avatar : Andrew Cooper
∆ En ville depuis le : 06/12/2015



MessageSujet: Re: and you let her go (james&neïla) Lun 18 Jan - 11:02


« James, tu ne vas pas présenter à ta fille la personne qui t'a conseillé le divorce c'est mal venu puis elle va pas comprendre » Blessé par son « non » catégorique, mais surtout vexé qu’elle puisse le penser assez stupide pour la présenter de la sorte, mais aussi par le fait qu’elle estime Amelia trop jeune ou stupide pour comprendre la situation, il fronça les sourcils. « Neïla, tu n’es pas « la personne qui m’a conseillé le divorce » et je ne t’aurais évidemment pas présentée ainsi. Tu es plus que ça, et tu le sais. Je ne te l’ai jamais caché. Je t’aime. Mais cela non plus, je ne l’aurais pas dit à Amelia. Pas tout de suite du moins. Je pensais juste te présenter comme… Une amie. » Se levant de la table basse, il fit quelques pas dans le salon, avant de se tourner de nouveau vers Neïla. « Même si je t’ai caché son existence, j’ai une relation très forte avec ma fille. Je veux son bonheur, mais je sais qu’il en va de même pour elle… Et mon bonheur est intimement lié à toi. » Alors, après la tristesse du divorce passée… Il était persuadé qu’Amelia comprendrait et voudrait la rencontrer. Si bien sûr Neïla acceptait de la rencontrer mais aussi et surtout… De lui donner une nouvelle chance. Détournant la tête, il avisa la chaine hifi, et repensa à ce qu’elle lui avait dit, quelques minutes plus tôt. Si elle acceptait de danser avec lui… Il ne pouvait s’empêcher de songer que tout n’était peut-être pas perdu. Prenant son courage à deux mains, il lui proposa de danser, et elle accepta, pour son plus grand plaisir.

Deux minutes plus tard, ils dansaient dans le salon, sur du Ed Sheeran, en respectant une distance respectable, alors qu’il n’avait qu’une envie, la prendre dans ses bras, comme avant. Savourant l’instant, il se laissa aller à repenser à d’autres soirées qu’ils avaient passées ensemble. Si seulement il avait pris des cours à l’époque, il aurait pu la faire valser tant de fois… « James … pourquoi tu es encore à Tree Hill ? » Dur retour à la réalité. Dans le dos de la jeune femme, sa main se crispa. Un instant, il plongea les yeux dans les siens, peiné par sa question, et l’impression qu’il en avait, qu’elle avait envie qu’il s’en aille. Mais rapidement, il détourna le regard, le fixant sur un point imaginaire derrière elle. « Parce que j’aime cette ville. Parce que j’aime travailler pour ton père. Parce qu’avec Amelia ici, plus rien ne me retient là-bas. Et… Parce que tu es ici, toi. » Quatre excellentes raisons pour lui de rester à Tree Hill. Même si sa présence la dérangeait.

« James, même si c'est dur à dire, je te pardonne de m'avoir menti et caché tout cela, bien sûr cela ne veut pas dire que je te donne une deuxième chance mais... pour le moment je te pardonne juste tes erreurs » Pour le moment. Ces trois mots firent le bonheur de James. Tout n’était pas perdu. S’il continuait d’être honnête, d’être irréprochable… Peut-être finirait-elle par lui donner cette seconde chance qu’il espérait tant. Comme s’ils avaient été le matin de Noël, il sourit sans parvenir à se retenir. « Merci, Neïla. Vraiment. Je… Je sais que ce n’est pas une seconde chance, et je n’en oublie pas que ce que j’ai fait… Je n’aurais pas dû le faire. Je n’aurais pas dû te cacher l’existence d’Angelica et d’Amelia… Et je te promets que je ne te cacherai plus rien à l’avenir. Au risque de me répéter… Tu comptes beaucoup pour moi. Et je ne prendrai pas une nouvelles fois le risque de te perdre. » Comme la chanson terminait, une autre commençait. Jetant un coup d’œil vers Neïla, il sembla l’interroger du regard. Accepterait-il une seconde danse, ou était-ce trop demander ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Neïla L. Grimaldi
∆ Tes indiscrétions : 1514
∆ Ton occupation : Etudiante en deuxième année de commerce international
∆ Ton avatar : La belle brune Alexandra Park ♥
∆ En ville depuis le : 20/10/2015


And it's your home
Tes relations:
Tes rps:
Ta disponibilité: Libre comme l'air


MessageSujet: Re: and you let her go (james&neïla) Lun 18 Jan - 19:39


James ft Neïla
L'amour ? Oui. La souffrance ? Non. Mais concilier les deux, est-ce possible ? ∆ ∆ ∆

James souhaitait me présenter sa fille en lui confiant que j'étais une amie pour lui mais je ne me sentais pas vraiment à la hauteur de ce genre de présentation, la petite fille allait sans doute être perturbé par toute cette histoire de divorce, comment pouvait-il penser à lui présenter la fille qui était sa maîtresse il y a peu ? « Tu devrais régler d'abord ton divorce je pense avant de devoir penser à me présenter à ta fille ou encore présenter n'importe qui, prends du temps pour elle d'abord non .. ? » demandais je en le regardant, à sa place c'est ce que j'aurais fais si j'avais eu des enfants. Si j'avais été sa fille j'aurais aimé qu'on pense d'abord à moi parce que voir mes parents divorcer aurait sans doute été la pire période de ma vie, même si maintenant je dois avouer que je ne rêve que de ça, je ne supporte pas ma mère et encore moins son comportement avec mon père.
James partit mettre la musique afin qu'on danse et son choix c'était porté sur la chanson kiss me d'Ed Sheeran sans doute une façon de me faire passer un message encore une fois, une fois debout je pris sa main pour la mêler à la mienne posant l'autre sur son épaule pour danser ce slow. Tout en dansant avec lui je lui demanda pourquoi il était encore là, selon lui c'était parce qu'il aimait cette ville, qu'il travaillait ici et parce que rien ne se trouvait à Monaco pour lui vu que sa  fille est là et que moi aussi, peut être qu'il avait envie d'une nouvelle vie, d'un nouveau départ. Je ne répondis rien à tout ce qu'il venait de me confier, je pouvais d'ailleurs parfaitement comprendre qu'on ait envie d'un nouveau départ, si moi je pouvais le faire je pense que j'irais me poser en Angleterre durant quelques temps ou encore en Europe.
Je repris la parole pour lui confier que c'était dur à dire mais que je souhaitais lui pardonner même si cela ne voulait pas dire une nouvelle chance, je voulais juste reprendre une année correctement sans me prendre la tête, m'énerver ou encore détester quelqu'un, je voulais juste me sentir bien ! Il me remercia d'avoir fais cela en me promettant de ne plus jamais rien me cacher, à vrai dire je pensais que rien ne pourrait être pire que ce qu'il avait fais en même temps c'était énorme de découvrir un secret encore pire que ça, enfin c'était impossible selon moi. « Tu as dis plus de secret … ? Alors je dois te dire quelque chose moi et te connaissant ça risque de ne pas te plaire » lui lançais je comme ça du tac au tac en m'arrêtant de danser vu que la musique était arrivée à son terme, « je sors de temps en temps avec quelqu'un en ce moment » ajoutais je par la suite, il avait promis d'être honnête avec moi alors il était tout naturel que je le sois aussi. L’honnêteté est la clef de toute les réussites qu'on puisse connaître. Même si la relation que je pouvais entretenir en ce moment n'était pas officielle et clairement définie, c'était quand même une relation qui était survenue après ma rupture avec James pour trouver du réconfort et oublier toute cette histoire de James. Je me trouvais devant lui les mains le long de mon corps attendant sa réponse et espérant au fond de moi qu'il ne le prenne pas mal..

_________________
Now tell me would you really ride for me? Baby tell me would you die for me? Would you spend your whole life with me? Would you be there to always hold me down? Tell me would you really cry for me? Baby don't lie to me, if I didn't have anything. I wanna know would you stick around?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
James A. Bartolotti
∆ Tes indiscrétions : 135
∆ Ton occupation : avocat de la famille Grimaldi
∆ Ton avatar : Andrew Cooper
∆ En ville depuis le : 06/12/2015



MessageSujet: Re: and you let her go (james&neïla) Mer 20 Jan - 14:36


« Tu devrais régler d'abord ton divorce je pense avant de devoir penser à me présenter à ta fille ou encore présenter n'importe qui, prends du temps pour elle d'abord non .. ? » Hm… avec un soupir, James acquiesça. « Tu as raison… Je suppose… » Amelia serait particulièrement fragilisée, après qu’il lui ait annoncé vouloir divorcer. Elle méritait qu’il prenne du temps pour elle. Pour s’assurer qu’elle traverse cette épreuve le mieux possible. Et si cela impliquait qu’il devait attendre avant de pouvoir enfin faire Amelia et Neïla se rencontrer…

« Tu as dis plus de secret … ? Alors je dois te dire quelque chose moi et te connaissant ça risque de ne pas te plaire… je sors de temps en temps avec quelqu'un en ce moment » Alors qu’il l’avait relâchée avec regret, James se figea. Quelqu’un… d’autre. Elle voyait quelqu’un d’autre. Blessé, James sentit sa gorge se nouer. « Oh. » Cela n’aurait pas dû l’étonner, en réalité. Neïla était une jeune femme ravissante. Elle était même plus que cela. Elle était la femme la plus belle qu’il ait jamais vue. En plus de cela, elle était intelligente, et avait bien d’autres qualités encore. Qu’elle ne s’y trompe pas. Il détestait l’idée qu’un autre homme la touche, ou passe du temps avec elle, alors même que lui ne le pouvait plus. Mais il ne pouvait pas l’empêcher de vivre. Surtout après ce qu’il lui avait fait. Il lui avait caché le fait qu’il était marié, et père. Elle avait tous les droits de vivre sa vie. Même si lui-même ne parvenait pas à tourner la page. « Je suppose que… Que je ne peux rien dire… Après ce que je t’ai fait… » Alors pourquoi avait-il l’impression que les larmes lui montaient aux yeux ? Se détournant, il fit quelques pas dans le salon. Même s’il était conscient qu’il n’avait aucun droit sur elle, il ne pouvait s’empêcher d’avoir le cœur brisé. « De… De qui s’agit-il ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Neïla L. Grimaldi
∆ Tes indiscrétions : 1514
∆ Ton occupation : Etudiante en deuxième année de commerce international
∆ Ton avatar : La belle brune Alexandra Park ♥
∆ En ville depuis le : 20/10/2015


And it's your home
Tes relations:
Tes rps:
Ta disponibilité: Libre comme l'air


MessageSujet: Re: and you let her go (james&neïla) Mer 20 Jan - 18:39


James ft Neïla
L'amour ? Oui. La souffrance ? Non. Mais concilier les deux, est-ce possible ? ∆ ∆ ∆

Je me mise à parler de la fille de James et du fait qu'il devait d'abord penser à elle avait de penser à me présenter à sa fille, il est vrai qu'un divorce allait totalement perturber la petite fille alors elle allait avoir besoin de soutient mais aussi de ses parents à sa place j'aurais sans doute perdu tout mes repères. James se contenta de me dire que j'avais raison sur ce point. Je ne répondis rien du tout à tout cela, cette petite fille allait connaître les pires moments de sa vie actuellement, je ne pouvais pas imaginer à quel point elle allait être perdu.
Alors que nous étions en train de danser, la musique s'arrêta tout donc c'est à ce moment là que je décida de retirer mes mains pour les laisser le long de mon corps, j'avais beaucoup de choses à lui raconter et notamment au sujet de ma relation actuellement enfin si je pouvais appeler cela comme ça. Reprenant la parole je me lança en disant que je sortais avec quelqu'un en ce moment, ce n'était pas officiel mais il m'arrivait de sortir avec quelqu'un de temps en temps, on ne pouvait pas se balader au grand jour à cause de sa situation mais je faisais en sorte de me sentir bien et de remonter la pente c'était l'important pour moi. James semblait surpris par mes aveux mais je voulais me montrer sincère avec lui, d'accord il m'avait menti durant des mois et des mois, mais je ne me voyais pas faire la même chose à mon tour bien au contraire. De toute façon j'étais bien nulle pour les secrets et les mensonges, il me laissa là plantée pour s'éloigner de moi pour me faire face quelques secondes plus tard visiblement triste par ce que je venais de lui dire, il confia qu'il n'avait rien à me dire après ce que j'avais fais. James prit son courage pour me demander de qui il s’agissait, « c'est quelqu'un de l'université, ce n'est pas important de le savoir de toute façon, je voulais juste me montrer honnête avec toi parce que les mensonges c'est plus ce que je veux dans ma vie » dis je tout simplement du tac au tac, je ne pouvais pas dire que c'était l'entraîneur de basket de l'équipe, non je ne voulais pas lui créer des soucis ce n'était pas le moment puis James n'avait pas besoin de savoir des détails.

_________________
Now tell me would you really ride for me? Baby tell me would you die for me? Would you spend your whole life with me? Would you be there to always hold me down? Tell me would you really cry for me? Baby don't lie to me, if I didn't have anything. I wanna know would you stick around?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
James A. Bartolotti
∆ Tes indiscrétions : 135
∆ Ton occupation : avocat de la famille Grimaldi
∆ Ton avatar : Andrew Cooper
∆ En ville depuis le : 06/12/2015



MessageSujet: Re: and you let her go (james&neïla) Dim 24 Jan - 18:04


Quelqu’un de l’université… James sentit sa gorge se nouer, et il eut soudain l’impression que tout le sang de son corps s’échappait de lui, le laissant faible, et frissonnant. Neïla avait quelqu’un d’autre dans sa vie. Quel idiot il faisait. Il aurait dû se douter qu’elle n’aurait aucun mal à trouver quelqu’un d’autre. Pour lui, c’était la femme parfaite. Il était particulièrement naïf de croire qu’il était le seul à l’avoir remarqué… Elle était belle, intelligente,… Et il l’avait perdue.

Pour autant… Elle n’avait pas mis longtemps avant de tourner la page… Se pourrait-il qu’il ait surestimé ce qu’elle avait ressenti pour lui ? Visiblement… Et lui qui était sur le point de demander le divorce ! De faire éclater sa famille en éclats ! Pour elle ! Quel idiot, quel… Non. Pas pour elle. Pour lui. Et pour Amelia. Il ne voulait plus mentir, ni à Neïla, ni à Amelia. Il voulait mieux pour elle, qu’un père lâche et malhonnête. De plus, il avait vu et observé la relation que Neïla entretenait avec sa mère. Et il ne voulait pas d’une telle relation pour Amelia et Angelica. Certes, pour l’instant, mère et fille semblaient bien s’entendre, mais qu’en serait-il quand Amelia comprendrait qui était réellement sa mère ? Mais qu’en serait-il si James, à cause du divorce, était séparé de sa fille ? Peut-être le juge déciderait-il de confier Amelia à sa mère. Et si celle-ci décidait de repartir à Monaco, voire même en Italie, que pourrait-il faire ?

Démissionner. Au fond, si Neïla ne voulait plus de lui… Il avait beau aimer Tree Hill, et son travail… Peut-être vaudrait-il mieux pour lui… De retourner en Europe ? Las de toutes ces nouvelles questions, il soupira et se passa les mains sur le visage, puis dans les cheveux. Il était trop tôt que pour songer à tout cela. Il aurait dû être au lit, à cette heure. Mais Neïla était là. Blessé, torturé, il se retourna vers elle, un masque défaitiste sur le visage. Dire qu’il avait appris à danser pour la séduire… « Je… Je te souhaite d’être heureuse… » Pourquoi cela sonnait-il comme des adieux ? « Tu es une fille extraordinaire, Neïla et… J’espère qu’il le sait. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Neïla L. Grimaldi
∆ Tes indiscrétions : 1514
∆ Ton occupation : Etudiante en deuxième année de commerce international
∆ Ton avatar : La belle brune Alexandra Park ♥
∆ En ville depuis le : 20/10/2015


And it's your home
Tes relations:
Tes rps:
Ta disponibilité: Libre comme l'air


MessageSujet: Re: and you let her go (james&neïla) Lun 25 Jan - 10:43


James ft Neïla
L'amour ? Oui. La souffrance ? Non. Mais concilier les deux, est-ce possible ? ∆ ∆ ∆

Je ne sais pas vraiment pourquoi je m'étais retrouvée ici le premier jour de l'année mais je trouvais important de dire à James que je lui pardonnais ce qu'il avait pu me faire, après tout la nouvelle année c'est aussi le signe d'un nouveau départ en tout cas ça j'y croyais dur comme fer. Je voulais ne plus penser à ce que j'avais traversé même si je savais que je ne pourrais jamais l'effacer mais je ne voulais plus en parler, tout simplement d'ailleurs il me remercia pour ce que je venais de lui dire alors que nous étions en train de danser tout les deux à une distance raisonnable.
A la fin de la chanson je décida d'être honnête avec lui, de toute façon j'ai toujours été le genre de fille honnête qui dit toujours ce qu'elle pense même si cela risque de blesser quelqu'un au passage, de toute façon je ne comprendrais jamais les menteurs et je ne suis pas vraiment douée pour ça. Voilà pourquoi je lui confia que j'étais dans une relation avec quelqu'un enfin si on peut appeler cela une relation mais oui on se voyait quelqu'un fois, je remarqua que le visage de James changea du tout au tout s'éloignant de moi par la même occasion. Que pensait-il en ce moment ?! J'aurais tout donné pour savoir ne serait-ce qu'un peu de ses pensées. Il rrestereprit la parole pour me demander qui s'était mais je ne comptais pas dire quoique ce soit de plus que c'était une personne de l'université, je ne voulais pas créer des soucis au coach puis on se connaissait d'avant l'université donc pour moi je ne voyais pas le problème, de toute façon on se voyait de temps en temps rien de bien sérieux. C'est là que James me souhaita d'être heureuse ajoutant que j'étais une fille extraordinaire et qu'il y avait intérêt que le garçon en question le sache, « arrêtes de faire ça James parce que si réellement tu avais pensé ça, tu ne m'aurais pas trahi » dis je tout simplement, d'accord c'était peut être méchant mais c'était la vérité.
« Tu crois quoi ? Que j'allais rester seule le reste de ma vie pour faire le deuil de notre relation?! Non, j'ai eu besoin de croire que parfois quelque chose de simple peut nous faire remonter la pente parce que oui crois moi j'ai été malheureuse tellement malheureuse  et je le suis encore à cause de ce que tu m'as fais » ajoutais je par la suite, voilà c'était sortit peut être que dans le fond j'avais eu besoin de lui dire ça d'un coup.

_________________
Now tell me would you really ride for me? Baby tell me would you die for me? Would you spend your whole life with me? Would you be there to always hold me down? Tell me would you really cry for me? Baby don't lie to me, if I didn't have anything. I wanna know would you stick around?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
James A. Bartolotti
∆ Tes indiscrétions : 135
∆ Ton occupation : avocat de la famille Grimaldi
∆ Ton avatar : Andrew Cooper
∆ En ville depuis le : 06/12/2015



MessageSujet: Re: and you let her go (james&neïla) Mar 2 Fév - 23:15

« Mais c’est justement parce que je te trouve extraordinaire, que je t’ai menti, Neïla ! » Oui, il haussait le ton. Pas parce qu’il était en colère. Quoique, un peu peut-être. Mais parce qu’il était désespéré. Parce qu’il l’aimait comme un fou. « Je n’avais pas prévu, en arrivant à Tree Hill, de me trouver une maitresse… Je venais juste pour travailler. Et pour respirer, je l’avoue. Pour m’éloigner d’Angelica et de notre mariage malheureux. Mais je t’ai rencontrée. Et je n’ai pas pu résister. Je suis tombé sous le charme. Et je n’ai pas voulu te perdre. » Désespéré toujours, il se détourna et se passa les mains dans les cheveux. S’immobilisant dans son salon, il lui tourna le dos quelques instants, inspirant et expirant profondément. Quand il reprit, ce fut d’une voix bien plus basse, à peine audible. « Je suis désolé… Je ne voulais pas te faire souffrir… Je voulais juste… Je voulais juste… Ne pas gâcher ce qu’on partageait… » Enfin, c’était ce qu’il avait fait, au final. Mais il tenait tellement à elle… Quant à l’idée qu’elle reste seule le restant de ses jours… Non, ce n’était pas ce qu’il souhaitait. Mais il ne voulait pas la voir non plus avec un autre. Mais avec lui…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Neïla L. Grimaldi
∆ Tes indiscrétions : 1514
∆ Ton occupation : Etudiante en deuxième année de commerce international
∆ Ton avatar : La belle brune Alexandra Park ♥
∆ En ville depuis le : 20/10/2015


And it's your home
Tes relations:
Tes rps:
Ta disponibilité: Libre comme l'air


MessageSujet: Re: and you let her go (james&neïla) Mer 3 Fév - 17:56


James ft Neïla
L'amour ? Oui. La souffrance ? Non. Mais concilier les deux, est-ce possible ? ∆ ∆ ∆

C'était bizarre de me retrouver chez James et je ne savais pas pourquoi je m'étais pointée là, peut être que je voulais qu'on soit honnête l'un avec l'autre ce que j'avais fais en lui dévoilant que je sortais avec quelqu'un en quelque sorte, bien sûr je n'avais pas précisé que c'était le coach. On se mit à nous disputer et il commença à parler beaucoup trop fort à mon goût en disant qu'il n'avait pas pensé à avoir une maîtresse en arrivant à Tree Hill. En réalité il voulait juste respirer un peu, s'éloigner de son mariage, mais que finalement il m'avait rencontré moi et qu'il n'avait pas su résister, en faite il avait continué de me mentir pour ne pas me perdre. « Ce n'est pas la question, je n'ai jamais douté de tes sentiments, ce que je trouve horrible c'est de m'avoir menti et mise dans cette position de maîtresse justement » me contentais je de lui dire avant qu'il ne se détourne sans doute pour chercher quoi me dire. De nouveau il s'excusa auprès de moi en disant qu'il ne voulait pas me faire souffrir ni même gâcher ce qu'on pouvait partager, de toute façon le mal est fais et là on ne peut pas l'effacer même si on le veut. « Je sais mais c'est fais... je crois que je vais y aller » dis je tout simplement, après tout qu'est ce que je pouvais dire de plus, peut être avait-il enfin de rester tout seul ce que je pouvais comprendre.
Alors que je marchais en direction de la sortie je me mis à penser à tout ce qu'il avait pu me dire durant toutes nos rencontres depuis ce que j'avais appris à son sujet, okay il était vraiment désolé et peut être que tout ça ne pouvait pas durer encore et encore. Sans même réfléchir je partis vers lui en faisant demi-tour pour aller directement vers lui et en voyant son regard il semblait surpris de mon retour vers lui, « ne dis rien, plus rien James, je sais pas ce qui se passera demain mais ce matin j'en ai juste envie » murmurais je avant d'approcher mon visage du sien pour l'embrasser. Je ne sais pas pourquoi, ni ce qui allait se passer après tout ça, mais j'en avais actuellement besoin, juste de marquer un break, je ne promettais rien, toute suite je voulais juste lâcher prise.

_________________
Now tell me would you really ride for me? Baby tell me would you die for me? Would you spend your whole life with me? Would you be there to always hold me down? Tell me would you really cry for me? Baby don't lie to me, if I didn't have anything. I wanna know would you stick around?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
James A. Bartolotti
∆ Tes indiscrétions : 135
∆ Ton occupation : avocat de la famille Grimaldi
∆ Ton avatar : Andrew Cooper
∆ En ville depuis le : 06/12/2015



MessageSujet: Re: and you let her go (james&neïla) Mer 3 Fév - 20:15

Le mal était fait. Il en était bien conscient… Mais il ne pouvait s’empêcher d’espérer que malgré le mal qu’il lui avait fait, elle accepterait de lui donner une seconde chance. Il n’imaginait pas qu’elle oublierait. Il y avait peu de chance qu’elle oublie un jour. Même si elle avait accepté de tourner la page, elle n’oublierait pas, et il ne le lui demandait pas. Il l’avait fait souffrir. Lui-même ne l’oublierait pas. Depuis le début, il avait du mal à se regarder dans une glace sans s’en vouloir. Et ça ne s’était pas arrangé quand Neïla avait découvert le pot-aux-roses. Il ne se pardonnait pas sa faiblesse. Il ne se pardonnait pas ses mensonges. Il ne se pardonnait pas non plus sa malhonnêteté. Parce qu’il n’était pas un menteur. De nature, il était un homme bon et généreux, sur qui l’on pouvait compter… Mais il l’avait trahie, et s’était trahi lui-même. Au fond, il méritait qu’elle lui en veuille. Il méritait qu’elle refasse sa vie avec un autre. Il méritait qu’elle s’en aille, comme elle venait de l’annoncer.

Et pourtant, elle se détourna et revint se poster devant lui. Étonné, il fronça les sourcils et étudia ses traits, cherchant à comprendre ce qu’il se passait dans sa jolie petite tête. Mais alors qu’il ouvrait les lèvres pour parler, elle l’en empêcha. Précisant qu’elle en avait envie. Mais de quoi avait-elle envie ?

Oh.

Alors que les lèvres de la jeune femme se posaient sur les siennes, James eut un moment de… Choc. Tout simplement. Il ne s’y attendait tellement pas, qu’il lui fallut un instant avant de comprendre qu’elle était bel et bien en train de l’embrasser. Il n’était pas en train de rêver. C’était la réalité. Quand il réalisa cela, il se sentit fondre. Ses lèvres lui répondirent, ses mains se posèrent sur sa taille. Et si en dansant, il avait respecté une distance polie, il l’attira à lui, comme il avait l’habitude de le faire quand tout allait bien entre eux. Et s’il avait peur des retombées, il ne voulait pas y penser. Il serait bien temps après. En cet instant, Neïla était là, dans ses bras, et c’était tout ce qui comptait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Neïla L. Grimaldi
∆ Tes indiscrétions : 1514
∆ Ton occupation : Etudiante en deuxième année de commerce international
∆ Ton avatar : La belle brune Alexandra Park ♥
∆ En ville depuis le : 20/10/2015


And it's your home
Tes relations:
Tes rps:
Ta disponibilité: Libre comme l'air


MessageSujet: Re: and you let her go (james&neïla) Mer 3 Fév - 21:42


James ft Neïla
L'amour ? Oui. La souffrance ? Non. Mais concilier les deux, est-ce possible ? ∆ ∆ ∆

Je me trouvais devant la porte de chez James afin de sortir, de quitter cet endroit d'ailleurs je ne savais pas du tout pourquoi j'étais là, pourquoi j'étais venue voir James en ce jour de premier Janvier. Peut être que je voulais juste l'entendre me raconter pourquoi il m'avait fais ça, ce qu'il fit rapidement mais finalement j'avais décidé de quitter l'endroit : je ne savais pas quoi ajouter de plus à notre conversation. Mais une fois devant la porte je fis demi-tour pour me planter devant lui, demandant de ne rien dire de plus et que j'avais envie de ça sans que cela veuille dire quoique ce soit, me voilà quelques instants plus tard en train d'embrasser James. Ce dernier semblait surpris de mon geste mais il répondit à mon baiser qui se fit de plus en plus passionné, je sentis ses mains sur mes hanches afin de m'approcher de lui. Nous étions à présent collé l'un à l'autre en train de nous embrasser après notre dispute et mes aveux au sujet de ma relation avec un jeune homme depuis quelques temps. Pourquoi je faisais cela ?! Aucune idée.
Je me rendais bien compte de ce qu'on faisait actuellement mais je me sentais bien actuellement pour les conséquences on verrait bien, je n'avais pas trop envie de me prendre la tête avec des tonnes de questions actuellement. Posant une main dans son cou et l'autre sur son torse je le poussa doucement afin de l'entraîner sur son canapé, doucement on se retrouva tout les deux installés sur son canapé. Mettant fin à notre baiser qui s'était fais de plus en plus passionné, je posa mon front contre le sien, « désolée.. enfin non pas désolé c'est juste que j'en avais envie » dis je en grimaçant, peut être allait-il  me prendre pour une folle mais c'était la vérité. Pour une fois j'avais mis de côté ce qu'il m'avait fais et je n'avais pas pensé au reste, j'avais juste écouté ce que j'avais eu envie de faire avec lui, je me retrouvais à présent assise à califourchon sur lui sur son canapé. Avant que je ne découvre la vérité à son sujet, notre relation était tout ce qui comptait même si elle était secrète, maintenant je comprenais mieux pourquoi on devait rester secret à ce point... Et je m'en voulais de ne pas avoir posé mes conditions dès le début, peut être qu'on serait ensemble et sans mensonge entre nous. Là je l'avais embrassé alors qu'il était au courant pour l'autre jeune homme en question, il n'avait pas de secrets entre nous et ça m'allait.

_________________
Now tell me would you really ride for me? Baby tell me would you die for me? Would you spend your whole life with me? Would you be there to always hold me down? Tell me would you really cry for me? Baby don't lie to me, if I didn't have anything. I wanna know would you stick around?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
James A. Bartolotti
∆ Tes indiscrétions : 135
∆ Ton occupation : avocat de la famille Grimaldi
∆ Ton avatar : Andrew Cooper
∆ En ville depuis le : 06/12/2015



MessageSujet: Re: and you let her go (james&neïla) Dim 14 Fév - 17:15

Elle en avait envie. Il l’aimait. Et elle en avait envie. Qui était-il pour lui refuser cela ? L’attirant un peu plus à lui, il tomba en arrière et se retrouva assis dans le canapé. Le chevauchant, elle se rapprocha de lui, et il posa ses mains à l’arrière de ses cuisses. Les remontant, elles passèrent sous sa robe, robe qu’il remonta au passage, jusqu’à ce que ses mains se posent autour de sa taille. Peu lui importait qu’elle ait un petit ami, ou un flirt occasionnel, un sex friend… Peu importe le nom qu’elle donnait à leur relation. Enfin, non, ça lui importait. Beaucoup. Il n’aimait pas l’idée qu’elle soit intime avec un autre. Il détestait ça, même. Mais il ne pouvait pas s’en plaindre. Parce que ce qu’il lui avait fait endurer était bien pire. Pendant un an, il lui avait menti. Il avait fait d’elle sa maitresse, lui donnant un rôle bien inférieur à ce qu’elle méritait… Il pouvait bien supporter d’être son amant une fois… Voire même plus qu’une fois, si elle le désirait.

Quittant ses lèvres, il embrassa son cou, sa clavicule. Sous elle, il se sentait durcir. Oh comme il l’aimait… Toutes ses cellules l’aimaient. La vénéraient. Plus qu’un homme, il était un esclave. Son esclave. Il ferait tout ce qu’elle voulait. À l’exception de l’oublier. Cela, jamais il ne le pourrait.

Bon sang, quel meilleur moyen de commencer l’année, que d’avoir Neïla dans ses bras ? Mais pas ici, pas dans le salon, pas sur le canapé. Elle méritait bien mieux que ça. Alors, la gardant contre lui, ses mains posées sous ses cuisses, il se leva, la hissant dans ses bras dans le même mouvement. La gardant contre lui, il avança vers l’escalier puis monta à l’étage. Connaissant les lieux par cœur, il avança jusqu’à la chambre principale, dans laquelle ils avaient passé tant de nuits. Leur chambre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Neïla L. Grimaldi
∆ Tes indiscrétions : 1514
∆ Ton occupation : Etudiante en deuxième année de commerce international
∆ Ton avatar : La belle brune Alexandra Park ♥
∆ En ville depuis le : 20/10/2015


And it's your home
Tes relations:
Tes rps:
Ta disponibilité: Libre comme l'air


MessageSujet: Re: and you let her go (james&neïla) Dim 14 Fév - 19:27


James ft Neïla
L'amour ? Oui. La souffrance ? Non. Mais concilier les deux, est-ce possible ? ∆ ∆ ∆

Ce n'était pas anodin si je me retrouvais là, bien au contraire en ce premier jour de l'année je voulais le voir et savoir comment il allait, c'était aussi un moyen pour moi de lui dire que je pardonnais ce qu'il m'avait fais même si je n'avais aucune idée de ce que je voulais maintenant.. Après lui avoir dis cela, je m'étais décidée à lui confier que j'étais dans une relation que je ne savais pas nommé actuellement, je ne savais pas si j'étais avec le coach, juste un flirt ou quelque chose de plus volage, mais de toute façon James ne pouvait pas me le reprocher. Je voulais simplement me changer les idées et penser à quelque chose d'autre, penser à autre chose surtout ne pas penser au fait qu'il m'avait fais passer pour une maîtresse. Je m'étais rapprochée de lui sans y réfléchir vraiment pour l'embrasser, lui confia que j'en avais juste envie pour une fois je voulais juste profiter de l'instant présent sans me poser des millions de questions, de toute façon pour la plupart je n'avais pas encore les réponses.. Doucement je le repoussa vers le canapé afin qu'il s'installe pour que je me mette sur lui à califourchon, l'embrassant tendrement je sentis ses lèvres quitter mes lèvres pour se poser sur mon cou et ma clavicule, c'était comme ci rien n'avait changé et je me sentis frissonner sur ses baisers et caresses.
Sans attendre je le sentis se lever m'emmenant avec lui tout en me portant pour que je puisse mettre mes jambes autour de sa taille direction l'étage, je savais parfaitement qu'il m'entraînait dans sa chambre enfin celle qu'on partageait avant toute cette histoire ; rien n'avait changé. M'étonnant une mains dans ses cheveux je ne le quitta pas du regard, à cet instant je me posa tellement de questions, est ce que c'était une bonne idée ? Peut importante, je fus sortis de mes idées quand il nous posa sur son lit, légèrement souriante, je m'approcha d'avantage de lui en retirant sa chemise au passage, elle termina sur le sol au pied du lit ; je l'embrassa une nouvelle fois tout en me collant contre lui au maximum. C'était comme ci tout était devenu naturel entre nous, peut être que demain les choses seraient différentes et qu'on serait tout les deux mal à l'aise mais l'important c'était d'écouter ce qu'on avait envie.

_________________
Now tell me would you really ride for me? Baby tell me would you die for me? Would you spend your whole life with me? Would you be there to always hold me down? Tell me would you really cry for me? Baby don't lie to me, if I didn't have anything. I wanna know would you stick around?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
James A. Bartolotti
∆ Tes indiscrétions : 135
∆ Ton occupation : avocat de la famille Grimaldi
∆ Ton avatar : Andrew Cooper
∆ En ville depuis le : 06/12/2015



MessageSujet: Re: and you let her go (james&neïla) Ven 26 Fév - 19:54

Peut-être était-ce mal. Peut-être n’était-ce pas une bonne idée. Neïla avait un autre homme dans sa vie. Il était toujours marié, même s’il comptait sérieusement demander le divorce. Alors peut-être feraient-ils mieux de s’arrêter. Peut-être serait-ce plus raisonnable.

Mais il n’avait pas envie d’être raisonnable. Il l’avait été bien trop longtemps, et dès qu’il s’agissait de Neïla… Il perdait toute raison. Pour elle, il avait été jusqu’à trahir sa femme, sa fille, sa famille. Jusqu’à ce qu’il la rencontre, il avait subi en silence le poids de la réputation, de l’honneur et du devoir. Mais il était las de gâcher sa vie pour d’autres personnes. Il voulait vivre. Et cela passait par Neïla. Elle seule avait le pouvoir de le libérer de ses chaines. Il n’y avait qu’avec elle, qu’il se sentait lui-même. Et il rêvait secrètement de ce moment où enfin, il pourrait vivre son amour au grand jour. Ce jour où enfin il pourrait vivre avec les deux femmes de sa vie. Amelia et Neïla.

Alors, non, il ne serait pas raisonnable. Non, il ne reculerait pas.

Sa chemise ôtée, il attira Neïla contre son torse nu, savourant le contact de sa peau, si douce, contre la sienne. Ses mains, dans le dos de la jeune femme, la caressèrent, et cherchèrent au passage la fermeture de sa ravissante robe. Quant à ses lèvres, elles ne quittaient pas celles de Neïla, les caressant, les provoquant, les savourant à chaque baiser. Oh comme il était heureux de la retrouver… Avançant encore, il l'accula contre le lit, puis la fit basculer délicatement, se plaçant au-dessus d'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Neïla L. Grimaldi
∆ Tes indiscrétions : 1514
∆ Ton occupation : Etudiante en deuxième année de commerce international
∆ Ton avatar : La belle brune Alexandra Park ♥
∆ En ville depuis le : 20/10/2015


And it's your home
Tes relations:
Tes rps:
Ta disponibilité: Libre comme l'air


MessageSujet: Re: and you let her go (james&neïla) Mar 1 Mar - 18:18


James ft Neïla
L'amour ? Oui. La souffrance ? Non. Mais concilier les deux, est-ce possible ? ∆ ∆ ∆

Ce n'était pas la première foi que je me retrouvais chez James dans sa chambre bien au contraire mais tout est bien différent de l'époque où j'avais l'habitude de m'y trouver, nous n'étions plus en couple et je lui en voulais énormément pour ce qu'il m'avait fais. Nous étions le premier jour de la nouvelle année et je souhaitais juste lui dire que je lui pardonnais, même si cela ne voulait pas dire oublier ; une chose en entraînant une autre on s'était embrassé pour qu'il m'entraîne avec lui dans sa chambre. Je me trouvais dans ses bras l'embrassant avant qu'il ne me pose sur son lit, j'en profita pour lui faire tomber sa chemise afin qu'elle se retrouve sur le sol mettant fin à notre baiser passionné. Je sentis ses mains se poser sur moi tout en étant coller contre son torse nu, délicatement il commença à retirer la fermeture de ma robe et à ce moment de nombreuses questions se posèrent dans ma tête. Est ce que tout allait se compliquer après ça ? Est ce qu'il allait penser que tout allait mieux entre nous ? Qu'est ce que tout cela voulait bien dire au final ? Me redressant légèrement je l'aida pour retirer ma robe et me retrouver en sous-vêtements devant lui ; ce n'était pas la première fois qu'il me voyait dans ce genre de tenue mais je me sentais quand même mal à l'aise et plutôt timide. Il nous fit basculer pour se retrouver au dessus de moi et là je posa ma main sur sa nuque afin de poser mes lèvres délicatement sur les siennes. A ce moment là je voulais juste oublier tout cela, tout nos problèmes et tout ce qu'il y avait eu de mensonges entre nous deux, ce n'était pas forcément la meilleure chose à faire mais pour une fois je souhaitais juste suivre mon instinct. « T'es sur .. ? » demandais je en le regardant dans les yeux après avoir mis fin à notre baiser, je ne voulais pas qu'il s'imagine énormément de choses ou qu'il croit des tonnes de choses, en réalité je voulais juste savoir s'il était sûr de lui et pas qu'il ait de regret.

_________________
Now tell me would you really ride for me? Baby tell me would you die for me? Would you spend your whole life with me? Would you be there to always hold me down? Tell me would you really cry for me? Baby don't lie to me, if I didn't have anything. I wanna know would you stick around?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: and you let her go (james&neïla)

Revenir en haut Aller en bas

and you let her go (james&neïla)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» Morrell James ( Haiti Democracy Project) 202-588-8700
» Davy James' Fiche technique
» With Aristide's return comes hope (Selma James, widow of C.L. R. James)
» All i wanted was you [PV James Stanford]
» Présentation de James-Potter

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
onlyonetreehill :: And then quietly and without you ever really noticing, someday is today. :: riverside :: habitations-