AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FERMETURE DE ONLY ONE TREE HILL :) BISOUS LES AMIS !

Partagez|

Eoper + you're his father ... this is not an error

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Pyper Coleman
∆ Tes indiscrétions : 49
∆ Ton avatar : Sandra Kubicka
∆ En ville depuis le : 04/11/2015



MessageSujet: Eoper + you're his father ... this is not an error Sam 19 Déc - 16:55


Eole & Pyper    

you're his father ... this is not an error
Noël. Une période que j’apprécie énormément.  J’avais toujours adoré cette fête où les décorations étaient tout bonnement parfait à mon goût. On pouvait tout décorer être joyeux, puis autant dire que je ne pouvais pas nier adorer cette période pour le chocolat. Depuis que j’étais maman  j’aimais encore plus ça, surtout  car mon fils adorait pour le moment aller voir le père Noël et être sûr d’obtenir ce qu’il désirait pour cette fête. Enfin, aujourd’hui, ma journée avait été assez sympathique pour être honnête. Je n’avais pas eu trop de boulot, malgré que les vacances approchent à grand pas vu que c’était dans un jour.  Autant dire, que j’étais plutôt ravie de ça, j’allais pouvoir profiter de Liam tranquillement et surtout me reposer. Je n’avais pas encore croisé Eole depuis la dernière fois, mais il fallait dire que j’avais tout fait pour tenter de l’éviter, sans même savoir où il pouvait être, je restais méfiante pour ne pas le croiser, car ne pas lui dire à la première rencontre qu’il avait un fils était sans doute une erreur, alors il fallait que je le fasse, que je lui dise, mais cela allait être un peu compliqué. Mais, ne pas lui dire était aussi pour moi une façon de protéger Liam ? Sans doute. Mais, après tout Liam savait tout de son père, je ne lui avais jamais caché, je lui avais dit que c’était moi qui n’avait pas pu le prévenir et que son père ne le savait pas, mais qu’un jour cela finirait par changer, mais cela avait l’air d’arriver bien plutôt que prévu. «  Mon chéri attend avant de chercher le caddie ! » Lançais je à Liam qui adorait prendre le panier ou encore monter dans le chariot pour faire les courses, mais autant dire que cette fois, il avait bien plus envie d’une chose qu’autre chose ! Celle de parler avec le père noël, je ne sais jamais ce qu’il raconte à ce dernier depuis qu’il est en âge de dire des choses censées et compréhensives. Enfin, ce n’était pas facile de le savoir, car pour ce qui était des secrets il était sacrément doué pour les garder. Il ne dévoilait jamais les petites choses qu’on lui confiait ce qui pouvait être une bonne chose  et parfois cela pouvait être troublant, surtout si c’était une chose difficile à garder pour lui. Après tout, il n’est pas si grand que ça et je ne le traite pas du tout comme un bébé, mais ça reste malgré moi mon bébé, le petit nourrisson que je voudrais surprotéger à son plus grand désarroi. On entrait dans le magasin alors qu’il commençait déjà à me demander pour aller voir le père noël, mais la queue étant bien trop grande, je préférais lui dire qu’on irait après. Le temps que je tourne la tête pour prendre des amuses gueule en promotion en format familial pour les fêtes, mon fils avait disparu. Mon regard s’était mis à chercher tout autour de lui s’il n’avait pas la chance de déposer son regard sur Liam, mais rien à faire avec ce monde présent dans ce centre commercial. J’avais jeté le paquet de chips que j’avais dans les mains dans le charriot commençant à chercher Liam d tous les côtés. Je n’étais pas énervée, mais juste morte d’inquiétude, mais sans doute qu’une fois la main mise sur lui, je finirais par être en colère. Je devenais de plus en plus anxieuse pour le coup, commençant à flipper largement à l’idée de ne pas le retrouver. Je finissais par me stopper, cherchant forcément auprès de l’endroit où était le père noël, mais était-il parvenu à se guider de là où on était ? Ce n’était pas sûr avec la foule. Alors, je m’éloignais continuant à chercher, mais je ne m’attendais pas à le trouver avec ce père-là. Je me retrouvais nez à nez avec Eole. Alors que Liam venait de s’écrier : Maman ! tout en venant se plonger dans mes bras. J’avais l’impression d’avoir chaud, que mes joues devaient être tout bonnement rouge à souhait comme si j’avais quelque chose à me reprocher. Peut-être après tout, vu ma réaction.   «  Eole … » Je souriais vaguement alors que je venais embrasser le front de Liam. «  Ne me fait plus jamais ça, comprit ! » je le serrais contre moi souriant un peu plus malgré la situation quelque peu étrange, je finissais par reposer mon regard sur Eole attendant une réaction.



LUCKYRED
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Eole D. Williams
∆ Tes indiscrétions : 48
∆ Ton occupation : préparateur physique pour les Ravens
∆ Ton avatar : Francisco Lachowski
∆ En ville depuis le : 08/11/2015



MessageSujet: Re: Eoper + you're his father ... this is not an error Ven 25 Déc - 23:52


Eole & Pyper    

you're his father ... this is not an error
Je regardai mon portable alors que j'hésitai à appeler Pyper. Devais-je faire le premier pas ? Devais-je essayer de me rapprocher d'elle ? Je ne l'avais pas revue depuis que je l'avais aperçue à la sortie du lycée et je n'avais pas voulu forcer le destin. Je me disais qu'elle ne voulait peut-être pas me voir, que je ne pouvais pas l'obliger à renouer avec moi. Seulement, je n'arrivais plus à l'oublier malgré tous mes efforts. A chaque fois que j'allais voir l'équipe lycéenne, je scrutais les couloirs à sa recherche, sans aucun succès. Et dans des moments comme celui-ci, seul dans mon appartement sans savoir quoi faire, je ne souhaitais qu'une chose : pouvoir avoir des nouvelles et entendre sa voix. Peut-être attendait-elle que je la joigne ? Après tout, elle n'était pas la seule à pouvoir faire des efforts. Je savais très bien où elle travaillait alors je pourrais directement passer la voir, pourquoi penser que c'était à elle de venir ? Et puis, je me disais qu'elle avait refait sa vie et que je n'en faisais pas parti, il fallait seulement que je me fasse à l'idée. Légèrement déprimé par cette idée, je finis par ranger mon portable dans ma poche et attrapai un sac de course. Ce n'était pas peut-être pas la meilleure activité qui soit, mais ça me permettrait de me changer les idées un peu et il devenait vraiment temps que je remplisse mes placards. Je posai le sac dans le couloir, enfilai une veste et y rangeai mon portefeuille avant de sortir dans le froid. J'aperçus des enfants courir dans la rue tout sourire, les parents un peu plus loin les gardant bien en vue. Je me sentis m'enfoncer un peu plus dans des pensées sombres alors que je me rappelais la proximité des fêtes de noël. J'avais essayé de ne pas y penser en me plongeant dans le travail, mais les vacances et les décorations du centre-ville n'avaient fait que renforcer la sensation de solitude qui m'entourait cette année. J'avais hésité à retourner à Chicago, mais je n'avais aucune famille à rejoindre et je savais que mes amis avaient déjà des repas de prévus chez eux. Je me dirigeai vers le magasin le plus proche sans faire attention à mes pas. Mon équipe me manquait, celle qui était toujours là pour moi, dans les moments les plus durs comme ceux de joie, ma famille de cœur. Où étaient-ils cette année ? Contre qui jouaient-ils dans les prochains jours ? J'avais essayé de faire l'ignorant pour ça aussi, tout pour ne pas rouvrir d'anciennes blessures. J'aurais peut-être mieux faire d'aller leur faire une surprise et de faire le déplacement jusqu'à eux, plutôt que de me planquer dans mon petit studio. Enfin, qu'importe, il était trop tard pour réserver un vol maintenant, mieux valait que je me trouve autre chose à faire. Des bruits de pleurs finirent par me sortir de mes pensées et je regardai autour de moi. La vue d'un petit garçon accroupi dans un coin confirma ce que j'avais cru entendre et je me dirigeai doucement vers lui. Après quelques coups d’œil aux alentours, je compris qu'il était perdu et qu'il avait échappé à la surveillance de ses parents. Je m'accroupis à quelques pas de lui et lui fis un petit sourire pour ne pas lui faire peur. « Bonjour, comment tu t'appelles ? Moi c'est Eole. » Je n'avais aucune idée de comment agir avec un enfant aussi jeune, mais je faisais mon possible pour ne pas l'effrayer plus qu'il ne l'était déjà. « Tu es perdu ? Tes parents sont où ? » Il releva ses yeux tout trempé vers moi, se demandant sans doute s'il avait le droit de parler. Qu'étais-je censé faire dans cette situation. Je serais bien aller prévenir un responsable du magasin, mais je ne voulais pas le laisser seul ici. « Tu viens d'où ? » Toujours hésitant, il finit par tendre un doigt vers la droite. Je suivis la direction des yeux et essayai de repérer des parents inquiets, sans succès. A cet instant, le petit retrouva toute son énergie et se mit à courir derrière mon dos. Je me relevai et me retournai lentement, content de voir que la mère était enfin là. Jusqu'à ce que je réalise qui elle était, me laissant pétrifié par le choc. Je regardai Pyper serrer son fils dans ses bras avec soulagement, sans savoir quoi dire. Pourquoi n'avait-elle rien dit la dernière fois qu'on s'était vus ? Pourquoi n'avait-elle pas parlé de son fils ? Je sentis son regard sur moi, comme si elle attendait que je réagisse, mais comment ? « Bon… Bonjour. Tu… euh… Maman ? » J'avais beau essayé de dire une phrase, les mots n'arrivaient pas à s'assembler ensemble. Je fermai les yeux quelques secondes avant de mieux regarder cette nouvelle situation. « Tu n'aurais pas oublier de me dire des choses sur toi la dernière fois ? Des choses importantes ? » Mon ton était des plus neutres, incapable de choisir quelle émotion devait ressortir dans le mélange que je ressentais.


LUCKYRED
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Pyper Coleman
∆ Tes indiscrétions : 49
∆ Ton avatar : Sandra Kubicka
∆ En ville depuis le : 04/11/2015



MessageSujet: Re: Eoper + you're his father ... this is not an error Mer 6 Jan - 21:50


Eole & Pyper    

you're his father ... this is not an error
La folie des fêtes. J’étais plongée dans cette frénésie depuis que les vacances étaient tombés, autant dire que c’était assez compliqué de tout gérer, mais que j’en étais capable, car j’adorais tout bonnement cela. Je pourrais me ruiner la santé pour voir l’émerveillement de mon fils dans ses yeux avec les lumières de noël, le monsieur en rouge et toutes ces choses qui pouvaient faire que les fêtes étaient aussi magiques. Avec Liam on serait que deux pour les fêtes, mais à la rigueur cela ne me peinait pas. Je n’avais plus de parent et avec ma famille ce n’était pas ça. Puis, je ne pouvais nier que j’étais encore heureuse d’avoir mon fils à mes côtés, chose que je ne pensais pas très possible vu les derniers événements. J’étais heureuse et autant dire que je tentais d’oublier le fait qu’Eole était dans les parages. Lui le père de mon fils dont il ignorait l’existence. J’avais l’impression d’être un monstre là maintenant, mais mon choix auparavant avait été fait pour aider Eole à vivre son rêve, je connaissais à quel point ce dernier voulait vivre du basket ball, je ne voulais pas être à l’origine de son rêve brisé. Maintenant, cela avait l’air compliqué, j’avais voulu faire ma curieuse grâce à internet, mais ce dernier ne précisait pas pourquoi il n’avait plus de grande carrière alors je me devais d’attendre que le jeune homme m’en parle de lui-même pour le coup. Enfin, pour le moment, je ne pensais plus trop à ça, mais surtout aux courses que je devais faire pour qu’on puisse fêter les fêtes de fin d’année comme il se devait. Liam regardait un peu partout avec qu’une seule hâte, voir le père noël. Et justement, mes yeux posaient ailleurs et occupé, je n’aurais jamais imaginé que mon fils puisse me faire une telle peur. Je n’avais pas attendu en étant raisonnable en tentant de le trouver sans bouger si au cas où il revenait de lui-même. Je me doutais qu’il avait tenté d’aller voir le grand monsieur en rouge qui était pour lui un héros, car c’était exceptionnel pour lui d’être si généreux avec tous les enfants. Je m’inquiétais alors que je fonçais dans la foule ne faisant pas vraiment attention à qui je pouvais bousculer peu m’importait pour le coup, je ne désirais que de savoir si mon fils était en sureté. La peur de ma vie était en train de ronger mon être alors que j’espérais déposer rapidement mes yeux sur mon fils, mais ce fût sa voix qui me ramena sur terre, alors que je pouvais commencer à respirer en tentant de me calmer. Mon fils dans mes bras, sur le coup, peu importe la personne à ses côtés et dans la situation dans laquelle j’étais en voie de me retrouver. Eole était l’homme qui était avec lui, alors apparemment la vérité allait tomber assez tôt comparé à ce que j’avais prévu. « Je suis désolé maman … » venait de dire mon fils en séchant ses larmes et se collant à moi tout en ajoutant qu’il voulait voir le père noël. J’allais sans doute lui expliquer par la suite qu’il ne fallait jamais refaire cela, mais là c’était Eole qui me demandait si je n’avais pas oublié de dire quelques choses à mon sujet, si seulement il savait. « Liam tu devrais aller faire la queue, il est juste là le père noël, je te surveille ! » Je le laissais y aller après avoir embrassé sa joue et m’avançant avec lui sans trop le faire pour pas qu’il puisse comprendre ce qui allait se raconter avec Eole. « eh … oui j’ai un fils … » Devais-je avouer de suite que ce petit bonhomme formidable était le fruit de notre unique nuit qui m’avait donné le plus beau des cadeaux ? Une famille. Je me sentais mal rien qu’en pensant qu’ainsi, car Eole qui n’avait jamais eu de famille aurait sans doute voulu l’avoir cette dernière. Je me sentais coupable alors que mon choix continuait d’être celui qui aurait dû donner une chose importante à Eole sa carrière. J’étais perdue à tel point que je ne savais pas comment retenir les quelques larmes qui venaient de glisser le long de ma joue. Je tremblais de peur, de joie, je ne savais plus ce que j’étais censée éprouver comme émotion. Alors, j’essayais de comprendre surtout ce que le jeune homme avait compris de la situation dans le fond et autant dire que les possibilités m’effrayaient énormément. « Merci de l’avoir aidé Eole. » C’était sincère, sans mon fils je serais sans doute perdue, je m’étais battue pour le garder et le perdre me donnait des frayeurs inimaginables.




LUCKYRED
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Eole D. Williams
∆ Tes indiscrétions : 48
∆ Ton occupation : préparateur physique pour les Ravens
∆ Ton avatar : Francisco Lachowski
∆ En ville depuis le : 08/11/2015



MessageSujet: Re: Eoper + you're his father ... this is not an error Ven 8 Jan - 13:13


Eole & Pyper    

you're his father ... this is not an error
Il n'y avait plus aucun doute maintenant, le petit garçon venait d'appeler de nouveau maman la jeune femme en face de moi. Que devais-je comprendre de cette situation ? Que Pyper n'avait plus autant confiance en moi qu'à l'époque, d'où le passage sous silence de l'être le plus important pour elle ? Parce qu'il était clair que ce gamin était tout pour elle, je pouvais le lire dans ses yeux. Je savais qu'on s'était énormément éloignés depuis notre nuit ensemble, mais je ne pensais pas qu'elle m'en voulait au point de ne plus rien dire sur elle. Peut-être était-il temps pour moi de m’éclipser et de la laisser vivre sa vie sans moi, de l'oublier avant de souffrir un peu plus encore. Je m'apprêtai à retourner faire mes courses quand je l'entendis parler à son fils, le laissant partir à la rencontre du père-noël. Au moins, nous étions sur la même longueur d'onde, ce n'était pas la peine de continuer sur cette rencontre des plus étranges. Je la regardai s'éloigner doucement pour garder le petit dans son champ de vision, incapable de bouger face à l'immense tristesse qui s'insinuait en moi. Comment avais-je pu croire qu'elle pensait toujours à moi ? Je l'avais abandonnée sans aucune nouvelle, j'étais parti sans jamais me retourner. Je ne pouvais tout de même pas penser qu'elle aurait mis sa vie sur pause pour m'attendre, je ne pensais même pas la retrouver un jour. Alors pourquoi me sentais-je aussi mal ? Pourquoi cette sensation de trahison ? Sa voix vint perturber mes pensées, me faisant comprendre qu'elle était toujours là, qu'elle n'avait pas fui comme je m'apprêtais à le faire. Je relevai la tête et l'observai alors qu'elle me tournait le dos. Je n'osais pas m'approcher d'elle, de peur de la couper dans ses révélations. Un fils, elle avait un fils… Je n'arrivais toujours pas à y croire alors même que je venais de le voir de mes propres yeux. Le silence vint se faufiler entre nous, laissant cette information prendre forme dans nos deux esprits. J'ouvris la bouche pour parler, mais que dire ? Je la vis alors trembler sans savoir quoi faire. Que lui arrivait-il ? Il ne faisait pourtant pas froid dans ce magasin, bien au contraire. Mais je savais que ses tremblements n'avaient rien à voir avec le froid, c'était simplement le signe d'une émotion intense, une émotion que je n'étais pas sûr de pouvoir gérer. Seulement, sa voix me ramena de nouveau vers la réalité et je m'avançai doucement vers elle pour poser une main sur son épaule. D'abord hésitant, je finis par la prendre dans mes bras comme si c'était la chose la plus naturelle à faire. Je la serrai un peu plus pour calmer ses tremblements, ma tête contre son cou, avant de me détacher maladroitement. « Pardon… C'est juste… l'habitude. », m'expliquai-je en lui jetant un rapide coup d’œil. Je n'avais jamais aimé la voir mal et ça n'avait définitivement pas changé. Je me raclai la gorge comme pour rependre contenance et me tournai vers la file d'attente pour rencontrer le père-noël. « Un fils, hein ? J'avoue que j'étais loin de me douter… Il s'appelle comment ? » Je restai le regard fixé sur lui, comme si j'avais peur de ce qu'allait me dire Pyper sur lui. Je ne savais pas ce que je cherchais, je ne savais plus ce que je voulais savoir. J'étais contente pour elle, enfin j'essayais de m'en persuader, mais j'avais la sensation que plus rien ne serait jamais pareil maintenant. Était-ce le fait qu'elle m'ait menti, qu'elle m'ait caché ça ou qu'elle avait une famille ? Bien sûr que c'était parce qu'elle ne m'avait pas tout dit, ça faisait mal de voir à quel point notre relation avait changé, même si j'en était intérieurement responsable. « Pourquoi tu ne m'as rien dit ? Pourquoi me l'avoir caché ? », demandai-je sans pouvoir m'arrêter. Je savais que j'aurais mieux fait de me taire, que ce n'était pas une bonne idée de demander une telle information, mais j'avais besoin de savoir. Au moins, je pourrais peut-être passer enfin à autre chose, comme j'avais eu besoin que tous les médecins me confirment la fin de ma carrière. Je vis le gamin nous faire un signe, enfin faire un signe à Pyper, tout content d'être là. J'écarquillai soudain les yeux, l'évidence me frappant violemment en plein visage. J'attrapai le bras de Pyper et me tournai avec surprise vers elle. « Pyper, il… Il a quel âge ?! »


LUCKYRED
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Pyper Coleman
∆ Tes indiscrétions : 49
∆ Ton avatar : Sandra Kubicka
∆ En ville depuis le : 04/11/2015



MessageSujet: Re: Eoper + you're his father ... this is not an error Mar 12 Jan - 23:53


Eole & Pyper    

you're his father ... this is not an error
La peur de ma vie quoi que ce fût la seconde seulement, la première restait pour les services sociaux m’accusant d’être violente avec Liam. Ce n’était pas du tout ça, mais tout bonnement sa maladie que personne ne connaissait y comprit moi. Enfin, j’en avais déjà entendu parler et compagnie, mais jamais je n’aurais soupçonné cela dans le fond. Je pinçais mes lèvres, alors que je venais d’envoyer Liam allé voir le père noël tout en gardant un œil, sur ce dernier. Plus question de le perdre de vue, si ça continuait, j’allais finir par devenir folle à penser que j’allais le perdre. Je pinçais ma lèvre, car je n’en avais pas pour autant oublier que c’était Eole qui avait retrouvé mon fils. C’était le père de mon garçon qui lui avait peut être sauvé la vie, d’accord, j’exagère énormément pour le coup, mais tout de même. J’étais anxieuse, je sentais mon cœur s’élever tout doucement en me disant que j’étais à quelques mètres de mon fils et que son père aussi, sauf qu’aucun d’eux n’étaient au courant par ma faute. Pourquoi même dans ma tête j’avais l’impression de me le reprocher ? J’avais fait cela pour le bien des deux, mais surtout d’Eole qui était désireux de vivre son rêve et je n’étais qu’une aventure d’un soir avant son départ. Enfin, je savais que j’étais un peu plus tout comme lui était bien plus qu’une simple nuit, mais c’était ainsi. Maintenant, je me sentais juste crédule de ne pas savoir comment gérer cette situation. Je sentais sa main frôler mon épaule, alors que j’étais encore paniqué, mon cœur aurait pu s’arrêter sur la seconde que j’aurais continué de marcher pour trouver mon fils. Sa petite vie était entre mes mains et elle était ce que j’étais de plus cher, je ne voulais pas penser au pire, mais quel genre de parent ne le faisait pas tout en s’effrayant un maximum avec de telles pensées ? Moi, je le faisais en tout cas et pour le coup, je peinais à m’en remettre. D’une simple main posée sur mon épaule, j’avais fini dans les bras de mon ex, du père de mon fils, je me sentais comme vivante à cet instant même, mais ce n’était pas forcément pour le mieux, vu que je ressentais des douleurs à penser à tout ce qui me relier à cet homme doux qui me serrait si bien dans ses bras. « Ne t’excuse pas ... » Je laissais un sourire venir intervenir sur mon visage qui était un peu de marbre depuis cette horrible peur que j’avais dû vivre quelques instants auparavant. Pourquoi, je ne lui avais pas dit ? C’était une question à double tranchant pour le coup, car je pouvais dire la vérité sans trop mentir ou tout bonnement mentir, mais pour le coup autant ne pas le faire. J’angoissais, je ne savais même plus comment placer mes mots dans mes phrases et j’avais peur de la répercussion de chacun d’entre eux. « La peur de te faire fuir ? Que tu m’en veuilles … » Je pinçais un peu mes lèvres, alors que la file d’attente pour parler au père noël avançait à grand pas, je souriais un peu plus, car j’étais spécialement heureuse de voir que Liam adorait encore aller voir le monsieur en rouge. Il continuait ses questions et là, je n’osais plus parler, c’était tout bonnement trop compliqué, je ne pouvais pas mentir, je m’en voulais, j’aurais voulu que mes pieds creusent d’eux même une tombe à ma taille pour que je puisse m’y cacher. Liam finissait par me redonner un peu de courage en me faisant un signe … alors que la seconde d’après à peine le visage de mon fils se reposant sur son idole du moment Eole m’attrapa par le bras quémandant l’âge de mon fils, de notre fils. Je soufflais, me sentant terriblement mal ! Elle était où ma tombe ? « eole … il faut que … enfin … Liam est de toi. » Je baissais la tête tout simplement mordant avec force ma lèvre alors que des larmes finissaient par glisser le long de mes joues. J’étais certainement en train de me décomposer pour le coup.


LUCKYRED
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Eole D. Williams
∆ Tes indiscrétions : 48
∆ Ton occupation : préparateur physique pour les Ravens
∆ Ton avatar : Francisco Lachowski
∆ En ville depuis le : 08/11/2015



MessageSujet: Re: Eoper + you're his father ... this is not an error Mer 20 Jan - 20:45


Eole & Pyper    

you're his father ... this is not an error
Je regardai un instant Pyper avant de me tourner à nouveau vers le petit garçon. Je n'arrivais pas à y croire, ce n'était simplement pas possible. Mais même si c'était le cas, même s'il était assez vieux pour me faire douter, cela ne voulait absolument rien dire. Je ne pouvais pas être le seul gars avec qui elle avait été cette année-là. Ce n'était pas qu'elle était du style à sortir avec tout le monde, mais elle n'avait tout de même pas attendu que je lui fasse un signe pour passer à autre chose, elle savait très bien que je ne pourrais pas me lancer dans une relation. Surtout, si ce petit garçon était réellement qui je pensais, elle m'aurait appelé, elle m'aurait prévenu, n'est-ce pas ? Elle savait très bien que j'aurais tout fait pour elle, que je serais venu pour l'aider, elle n'aurait pas affronté ça toute seule. Sauf si… Sa précédente réponse, la peur de me faire fuir, que voulait-elle dire par là ? Était-ce ce qu'elle essayait de me faire comprendre ? En y réfléchissant bien, je ne voyais vraiment pas pourquoi je lui en voudrais d'avoir un enfant, ce n'était pas moi qui subirait les murmures sur mon passage, les jugements cruels des autres, je n'avais rien à voir avec cette histoire. Peut-être pensait-elle que je lui en voudrais pour être passer à autre chose, mais c'était tout à fait normal vu notre situation. Alors, pourquoi aurais-je fui ? Qu'est-ce qui se passait exactement ? J'entendis alors un souffle à côté de moi et je laissai mon regard glisser vers la jeune femme. Elle ne semblait pas bien du tout et je sentais que j'allais bientôt me décomposer moi aussi. La sentence finit par tomber, nette, sans l'ombre d'une hésitation, cruelle. Mes lèvres s'entrouvrirent sous la surprise de l'annonce,  mais aucun mot ne parvint à traverser cette barrière ouverte. Liam. Si je ne connaissais pas son prénom avant, je savais très bien de qui elle parlait. Je ne savais plus quoi penser, je ne savais plus quoi faire. Mon bras retomba près de ma cuisse, la force me quittait petit à petit. Comment avait-elle pu faire ça ? Comment avait-elle pu garder un tel secret ? N'étais-je pas assez bien pour elle pour qu'elle puisse m'éloigner de sa vie aussi facilement ? Je lui avais dit que je partais, mais cela ne voulait pas dire que je ne serais pas là pour elle si elle en avait besoin. Seulement, elle ne m'avait laissé aucun choix, elle m'avait simplement laissé partir sans un mot. « Comment… Pourquoi… » Je n'arrivais plus à comprendre le flot brouillon de mes pensées, je n'arrivais plus à distinguer mes émotions. Mon champ de vision devint flou, je ne percevais plus qu'un mouvement continu de couleur alors que les clients du magasin marchaient autour de nous. Les conversations n'étaient plus qu'un bourdonnement lointain, je quittais petit à petit la réalité. J'avais un fils. Sept ans de silence, sept ans de mensonge continu, sept ans d'ignorance. Je fermai brusquement les paupières, essayant de revenir au moment présent, essayant de reprendre contenance. Mais je n'y arrivais pas, je n'arrivais pas à réaliser ce qu'il se passait en cet instant. Mon regard se posa de nouveau sur le petit garçon qui s'approchait enfin du père-noël et je fis un pas en arrière. « Je ne sais pas si je peux… Je n'ai jamais été… Pyper, on n'a passé qu'une seule nuit ensemble, pas plus et tu me dis que… Non, ce n'est pas possible, ce n'est pas en train d'arriver. » Je reculai de nouveau d'un pas, ma main venant remettre mes cheveux en place dans le stress. Je le vis s'installer sur les genoux de l'homme déguisé, le sourire illuminant son visage. Il n'y avait apparemment rien d'autre qui ne pouvait lui faire plus plaisir que ce moment, un rêve d'enfant. « Est-ce qu'il est au courant ? Est-ce qu'il sait ? », demandai-je sans prévenir. Étais-je mort pour lui ? La question me brûlait les lèvres, mais j'avais peur de sa réponse. J'étais terrifié. Terrifié de tout ce que cela voulait dire, terrifié du terrible changement qui s'annonçait. Qu'est-ce qu'elle attendait de moi ? Liam se pencha vers le père-noël pour lui murmurer ses souhaits. Étais-je dans sa liste ? Non, je n'étais rien pour lui et peut-être qu'il valait mieux que ça continue ainsi. Je n'étais pas prêt pour ça.  


LUCKYRED
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Pyper Coleman
∆ Tes indiscrétions : 49
∆ Ton avatar : Sandra Kubicka
∆ En ville depuis le : 04/11/2015



MessageSujet: Re: Eoper + you're his father ... this is not an error Lun 1 Fév - 0:11


Eole & Pyper    

you're his father ... this is not an error
C’était dit. Mon fils Liam était aussi celui d’Eole. Je venais de le dire, mais jamais je n’aurais pensé que cela se serait passé de la sorte. Je ne savais pas vraiment comment penser à toutes ses choses. Je me demandais à présent ce qui pouvait se dérouler dans la tête du jeune homme, ce qu’il pouvait ressentir et tout. Je ne savais pas vraiment comment gérer la situation, je devrais avoir les épaules pour cela après tout, j’avais subi bien pire au long de ma vie qu’un homme mécontent. Mais, sans doute que cela était différent vu que cet homme était Eole. Peut-être. Pour le moment j’étais mal et je ne savais clairement pas comment me reprendre en main pour ne pas perdre la face. Des questions s’étaient éclipsées de sa bouche, me laissant un peu pensante. Que devais-je répondre à ses questions ? Après tout, le comment il devait le savoir ! Ma seule fois avec lui, ma première fois avec lui fut la seule fois dont j’’avais eu besoin pour changer le cours de ma vie en ayant un enfant. Alors, oui je me sentais bel et bien étrange face à ses questions. Mais forcément que le pourquoi correspondait à pourquoi ne pas lui avoir dit plutôt ? Sans doute. Je laissais le temps s’écouler, alors que je regardais autour de moi et surtout en direction de Liam. C’était un peu son avenir qui était en train de se jouer face à nous, dans cette discussion qui avait l’air assez complexe au vu des peu de mots échangés entre les deux personnes qui lui avaient donné la vie. Je laissais Eole murir ses paroles, réfléchir à ce qu’il ressentait une fois que cela fût fait, j’eus droit à ce qui se déroulait dans sa tête. Autant dire que j’avais senti mon cœur se soulever dans une douleur intense à cette réaction du jeune homme. J’avais sans doute bien fait de ne rien lui dire que j’étais plus jeune et de garder cela pour moi. « Si c’est possible ! Mais je ne te demande rien et encore moins d’être dans sa vie ! » J’étais déçue par le Eole qui se présentait à moi, je me souvenais sans doute d’un mirage qu’il m’avait laissé voir lors de cette nuit qui laissa cette petite graine dans mon utérus pour me laisser neuf mois plus tard un beau petit Liam. « J’ai fait ça pour pas que tu arrêtes ta carrière ! Je pensais le regretter quand je t’ai vu au café, mais au vu de ta réaction … j’ai bien fait ! » Je le regardais droit dans les yeux, je ne pouvais pas trop comprendre sa réaction, j’aurais sans doute mieux apprécié le fait qu’il m’en veuille et qu’il aurait désiré le connaître. Comment dire que maintenant, je ne verrais sans doute jamais plus Eole du même œil. Mon regard quitta celui d’Eole pour se reposer sur mon fils, alors que j’écoutais ce que me disais le jeune homme. Je ne savais pas trop comment comprendre toutes ses questions qu’il avait, j’avais imaginé tellement de chose que voilà je me sentais conne d’avoir pensé que sa réaction ne serait pas celle-là. Non, je n’avais pas pensé avoir un bon accueil, mais pas non plus une envie de ne jamais lui avoir dit, car c’était mon fils et que Liam était ma vie. Cette réaction, je n’étais pas prête de l’accepter. Enfin, je passerais sans doute outre, mais pour le moment j’étais à chaud. « Non, pour lui son père est un héros du ballon … et ce que je vois devant moi ce n’est pas ça, alors il n’est pas au courant pour toi ! » Je soufflais avant de glisser ma main dans mes cheveux. « Excuse-moi, mais je dois aller faire des courses … Bonne continuation Eole. » disais-je assez froidement. « Liam on y va ? » Disais-je vu que ce dernier était passé sur les genoux du père noël.


LUCKYRED
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Eole D. Williams
∆ Tes indiscrétions : 48
∆ Ton occupation : préparateur physique pour les Ravens
∆ Ton avatar : Francisco Lachowski
∆ En ville depuis le : 08/11/2015



MessageSujet: Re: Eoper + you're his father ... this is not an error Jeu 4 Fév - 22:08


Eole & Pyper    

you're his father ... this is not an error
Comment ça elle ne voulait pas que je sois dans sa vie ? Pourquoi me l'avoir dit dans ce cas ? Je la regardai en fronçant les sourcils et vis son visage déformé par la colère ou peut-être était-ce de la déception. Je ne parvenais plus à lire ses expressions, je ne la comprenais plus. Je ne savais même pas qui était cette jeune femme, cette personne qui m'avait menti depuis tant d'années. Elle semblait m'en vouloir, mais se rendait-elle compte de ce qu'elle m'avait fait ? Elle avait beau me dire qu'elle l'avait fait pour moi, je n'y croyais pas une seule seconde. Et comment voulait-elle que je réagisse bien ? En une seconde, toute ma vie venait d'être chamboulée, tout ce que j'avais espéré pour mon futur venait de partir en fumée. Même mon passé ne semblait plus être le même. Si je l'avais su, aurais-je continué à me battre pour le basket ? Aurais-je poussé mon corps à bout ? J'aurais pu avoir une toute autre vie et Pyper ne semblait pas comprendre à quel point ça me changeait, à quel point ça me chamboulait. Tout ce qu'elle voyait, c'était ma surprise et elle n'aimait apparemment pas ça, comme si elle s'était attendue à ce que je lui saute dans les bras, que je le prenne comme le plus beau cadeau de ma vie. Sentant la colère monter doucement mais dangereusement, je préférai ne pas lui répondre, lui demandant plutôt si Liam était au courant pour lui. De nouveau, sa réponse fut froide, cruelle. Je ne sus quoi répondre, j'avais l'impression d'être un monstre à ses yeux. Je la vis s'éloigner pour récupérer son fils, lequel me regarda timidement avant de la suivre. Je restai planté là, les regardant partir sans pouvoir faire un geste. Le roi du ballon ? Je n'étais plus cette personne depuis bien longtemps maintenant, mais cela ne voulait pas dire que je n'étais pas digne de confiance. J'étais peut-être même plus mature depuis que je n'étais plus sur les terrains, je n'avais pas eu le choix que de grandir, que de faire face aux difficultés de la vie et de les surmonter si je ne voulais pas rester en arrière. Elle, elle ne voyait que l'homme que je laissais transparaître, elle ne cherchait pas à me comprendre, elle ne me laissait aucune chance de lui montrer qui j'étais devenu. Je sentis un coup dans mon dos et me retournai avec fureur pour voir un client se confondre en excuse. Automatiquement, je vérifiai que tout était en place au niveau de mes côtes, mais le coup n'avait pas été assez puissant pour me faire le moindre mal. Soudain, je me mis à marcher vers le magasin, accélérant de plus en plus en regardant partout autour de moi. Je devais la prévenir. Je ne réalisais toujours pas ce que je venais d'apprendre, pas totalement, mais si c'était réellement le cas, elle devait le savoir, elle devait faire les tests. Je me mis à courir avant de ralentir de nouveau, sentant mon bassin me suppliant de faire attention. Je tournai la tête à gauche, puis à droite, observant chaque rayon avec attention, sans jamais m'arrêter. Brusquement, je pris un virage serré sur la gauche et me précipitai Pyper. Celle-ci était bien trop occupée à regarder sa liste pour me voir approcher. « Pyper ! Il faut que je te parle ! Je... » Je m'arrêtai en voyant le petit garçon tourner son attention vers moi. Je ne pouvais pas faire de gaffe, je ne pouvais pas lui faire du mal. Si la jeune femme ne voulait pas lui dire, c'était son droit, je ne le connaissais pas après tout. Je ne voulais pas lui donner le moindre espoir, je ne savais même pas ce que je voulais moi-même. Je fermai les yeux, pris une grande inspiration et regardai de nouveau Pyper. « J'ai dû arrêter ma carrière parce que je suis malade. Enfin, je ne suis pas malade, malade, mais, comment dire ça… Toutes mes fractures, ce n'était pas de la malchance, pas vraiment. J'ai une condition physique qui fait que je ne peux pas prendre de risque. On appelle ça la maladie des os de verre et... » De nouveau, j'hésitai à continuer, ne sachant pas comment bien choisir mes mots. « Les médecins ne l'ont pas vue avant et j'en ai assez souffert. Je ne voudrais pas qu'il arrive la même chose à ton fils. Je sais que c'est rare, mais il vaudrait mieux que tu fasses les tests, tu sais, pour être sûre. » Je ne savais pas si elle avait compris le message, mais j'espérais grandement parce que j'avais l'impression de m'enfoncer plus qu'autre chose.


LUCKYRED
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Pyper Coleman
∆ Tes indiscrétions : 49
∆ Ton avatar : Sandra Kubicka
∆ En ville depuis le : 04/11/2015



MessageSujet: Re: Eoper + you're his father ... this is not an error Mer 17 Fév - 20:15


Eole & Pyper    

you're his father ... this is not an error
Comment j’étais arrivée à lui apprendre au milieu de ce couloir de magasin ce que nous avions à présent en commun. Un petit garçon malade qui ne savait pas du tout ce qui était le père qu’il aurait pu avoir ! Je n’aurais jamais imaginé cette situation ainsi, non, sinon j’aurais été une scénariste complétement tarée pour le coup. Je glissais ma main dans mes cheveux en soufflant un peu alors que je le regardais ne sachant plus vraiment ce que je faisais encore ici, là près de lui ! J’aurais sans doute dû prendre la fuite pour aller voir ce qui se passait ailleurs et oublier cette conversation avec mon ex qui était aussi le père de Liam. Je finissais par partir, c’était la meilleure chose à faire ! J’avais besoin de m’éloigner de lui, de ce passé qui n’était qu’un mirage au plus vite. J’avais récupéré mon fils pour aller faire les courses assez rapidement et surtout j’espérais ne plus croiser Eole surtout pas avec ce qu’on venait de vivre, de dire ! Autant dire que cela serait bien pour tout le monde si on restait loin l’un de l’autre pour le moment ! Sauf s’il désirait voir Liam, tout ça serait encore plus compliqué ! Car je ne voyais plus à présent Eole de la manière dont je l’avais toujours vu jusqu’à présent. Après tout, ce n’était qu’une nuit et qui pourrait me reprocher de m’être fait avoir par le jeune homme en ne le connaissant pas réellement ? Personne. Plus d’une femme se serait fait avoir, puis il n’était pas facile de connaître quelqu’un en une nuit, mais je pensais vraiment le connaître, mais je me trompais ! Les autres jours on ne parlait pas réellement enfin toute l’histoire était compliqué. Je soufflais pinçant un peu ma langue entre mes dents tout en poussant mon caddy pour faire mes courses au plus vite avec mon fils, ce dernier ne bougeait pas restant assez sage à mes côtés, il avait sans doute comprit la peur que j’avais eu quand il avait tenté de s’échapper pour voir le père noël. Je me concentrais dans mes courses et surtout à les faire plus vite pour pouvoir m’éloigner de cet endroit puis ne plus croiser le jeune homme. Malchance ou pas, vu que c’était lui qui avait l’air de m’avoir couru après pour me parler. Je laissais Liam jouait un peu avec les peluches qui faisait la tête de gondole de l’allée commercial où on était regardant Eole. « Quoi ? » Demandais-je assez sèchement, c’était bien la première fois que je parlais ainsi au jeune homme, haussant un peu les épaules, j’attendais ce qu’il avait à dire. Les mots du jeune homme brisaient mon cœur, il était loin de se douter que le calvaire de Liam avait déjà commencé depuis environs une année à présent. Je le regardais ne sachant pas quoi dire alors que lui avait fini de parler, je ne m’attendais juste pas à ce que Liam me regarde tirant sur mon manteau pour me dire à voix haute. « Maman il a la même maladie que moi ! » Je sentais les larmes monter, alors je tentais de me calmer pour ne pas craquer face à lui. « Oui chéri. J’ai entendu, tu ne veux pas aller voir les arbalètes là-bas Liam ? » Demandais-je le petit tout content de pouvoir y aller, s’y rendait. « Comme tu as du le comprendre je suis au courant Eole ! » Je lâchais une larme qui fût bien plus forte que mon mental parvenant à glisser le long de mon visage. « Merci de me l’avoir dit et bon courage avec cette dernière ! » Je ne savais pas quoi dire, je ne voulais que partir, mais en tournant les talons je grimaçais soufflant un peu finissant par me retourner vers le jeune homme ! « Je n’ai pas fait ça égoïstement te le cacher … je savais que ton rêve était le basket … et je n’étais qu’une simple nuit peut être plus je n’en sais rien … mais je ne voulais pas que tu puisses nous le reprocher un jour à Liam comme à moi si ta vie n’aurait pas été prêt du basket … Je suis désolée pour ta carrière. » Je laissais des larmes couler m’essuyant assez rapidement en lui faisant un signe de la main avant d’aller rejoindre Liam après que j’eus fini d’échanger avec Eole.




LUCKYRED
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Eoper + you're his father ... this is not an error

Revenir en haut Aller en bas

Eoper + you're his father ... this is not an error

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Mom Daughter and Father ... X-Plosion [PV Gus & Nina]
» A Tyrant as my Father was | PV SHARKAN
» The Real Michel Martelly
» Men sa nou bezwen konnen pou nou ka konprann e rezoud pwoblem nou
» POURQUI ET POURQUOI DES DRAGES AUX COCHONS???HAPPY FATHER S DAY !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
onlyonetreehill :: And then quietly and without you ever really noticing, someday is today. :: city center-