AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FERMETURE DE ONLY ONE TREE HILL :) BISOUS LES AMIS !

Partagez|

How could you be so heartless? (James&Neïla)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


avatar
Neïla L. Grimaldi
∆ Tes indiscrétions : 1514
∆ Ton occupation : Etudiante en deuxième année de commerce international
∆ Ton avatar : La belle brune Alexandra Park ♥
∆ En ville depuis le : 20/10/2015


And it's your home
Tes relations:
Tes rps:
Ta disponibilité: Libre comme l'air


MessageSujet: How could you be so heartless? (James&Neïla) Sam 12 Déc - 11:15


James ft Neïla
“Tout est pardonnable, excepté le mensonge, l'infidélité et la trahison.”∆ ∆ ∆
Lundi 13 Juillet 2015  (flashback) :

La fin des cours qu'est ce qu'on pouvait demander de mieux ? En effet cela promettait un bel été, du fun, du rire et surtout du soleil, j'avais des projets pleins la tête pour cet été notamment partir en secret à Cuba avec mon petit ami secret. Un petit ami secret ? Et oui,, actuellement cela va faire pratiquement un an que je suis dans une relation un peu compliquée avec James, ce dernier est l'avocat de ma famille et pour ne pas lui attirer des ennuis on se voit en secret. Mon frère n'est même pas au courant de cette histoire alors que je ne lui cache jamais rien, on peut dire que c'est une des plus longue relation que j'ai eu et même si cela me fait peur paarfois je me sens heureuse..
Aujourd'hui vu que c'est ma première journée des vacances j'ai décidé de me rendre chez James afin qu'on passe la journée ensemble, enfin surtout qu'on déjeune ensemble pour le midi vu qu'il est déjà l'heure du repas. Passant chez le traiteur j'ai pris des petites merveilles avec une bouteille de vin, une fois tout acheté me voici devant chez lui après une dizaine de minutes de route, mais là visiblement il n'est pas seul : une voiture noire se trouve devant chez lui. Laissant la nourriture dans ma voiture je descends tranquillement afin de sonner à la porte, vu que personne ne vient m'ouvrir j'ouvre la porte avançant à travers la maison, « Jameees ?! » demandais je en continuant de marcher vers le salon et là surpris une petite fille se trouve assis sur les genoux de ce dernier. Le tableau est plutôt touchant, mais une jeune femme plutôt belle est assise à côté d'eux, « Neïla... » lança t-il surpris d'ailleurs tout aussi surpris que la jeune femme en question, qu'est ce qu'il se passe ici, me demandais je en les regardant tout les deux. « Neï... Neïla, voici ma fille et ma femme » se contenta t-il de me dire en me regardant avec des yeux qui me supplient, sous le choc c'est comme ci tout s’effondrait sous moi, comme ci cette année avait été que des mensonges, de la trahison et surtout une bonne partie de plaisir pour lui. Une fille, une femme, un mariage... et une maîtresse. « Mon père veut-vous voir James » lui répondis je en le regardant, oui mon père c'est la seule solution que j'ai trouvé pour ne pas faire exploser une bombe devant sa fille. « Enchantée de vous rencontrer » ajoutais je à la femme de mon ex petit ami, oui ex petit ami car là il avait tout gâché en un seul instant, si j'avais su je ne serais jamais sortis avec et je ne me serais jamais pointée avec ma stupide nourriture, pour ce stupide déjeuné ensemble.  « Je dois y aller, je vais vous laisser en famille » dis je tout simplement avant de faire volte-face pour sortir au plus vite de cette maison les larmes aux yeux, mais non c'était même pas envisageable je n'allais pas pleurer pour lui !

_________________
Now tell me would you really ride for me? Baby tell me would you die for me? Would you spend your whole life with me? Would you be there to always hold me down? Tell me would you really cry for me? Baby don't lie to me, if I didn't have anything. I wanna know would you stick around?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
James A. Bartolotti
∆ Tes indiscrétions : 135
∆ Ton occupation : avocat de la famille Grimaldi
∆ Ton avatar : Andrew Cooper
∆ En ville depuis le : 06/12/2015



MessageSujet: Re: How could you be so heartless? (James&Neïla) Sam 12 Déc - 16:46

« Surprise, papa !!! » Sous le choc, James baissa les yeux vers sa fille et la fixa pendant plusieurs secondes, sans… Comprendre. Angelica. Et Amelia. Là, devant lui. Comment… Cela se faisait-il ? « Papa ? » En ouvrant la porte, il avait espéré qu’il s’agirait de Neïla, et là… Il était tiré sur terre, par sa fille, visiblement inquiète de son silence. Amelia. Là. Devant lui. Poussant son état de choc, et ce que leur présence impliquait, il se baissa et prit sa fille dans les bras. « Ca, pour une surprise ! Que faites-vous ici ? Je ne vous attendais pas ! » Se laissant aller à la joie qu’il ressentait de tenir sa fille dans ses bras, il la serra fort contre lui, tandis qu’elle entourait sa taille de ses jambes fines. « Tu as grandi, toi ! » Comme il s’y attendait, elle éclata de rire et acquiesça. Angelica n’avait toujours pas prononcé le moindre mot. Se reculant, il l’invita à entrer puis redéposa Amelia sur ses pieds, pour aller s’occuper des bagages qui trônaient devant la maison, déposés gentiment par le chauffeur de taxi. Poliment, plus par habitude que par réelle envie, il s’avança vers sa femme et déposa un baiser chaste sur ses lèvres. Hautaine, elle était déjà en train d’étudier les lieux, jugeant – s’il en croyait son air – que c’était bien commun, et en tout cas, pas suffisamment classe et riche pour elle. Mais lui, il adorait cette maison. Certes, il s’agissait d’une petite maison en bord de plage mais il s’y sentait bien, et il y avait de très bons souvenirs, avec Neïla.

Neïla, bon sang. Que ferait-il ? Que lui dirait-il ? Jusqu’à présent, il ne lui avait jamais parlé d’Angelica ou d’Amelia. Mais il ne pouvait décemment pas continuer ainsi, alors qu’elles étaient ici ! Déjà qu’il n’aurait jamais dû lui cacher leur existence… Bon sang. « Tu ne nous fais pas visiter ? » Il avait oublié à quel point il détestait la voix froide et hautaine d’Angelica. « Si, bien sûr ! Je te prie de m’excuser, je ne me suis pas encore remis de cette surprise ! Avez-vous fait bon voyage ? » Prenant Amelia dans ses bras, il leur fit visiter la maison, commençant par le salon, puis la salle à manger, la cuisine, avant de monter à l’étage pour leur montrer les trois chambres et la salle de bain. « Hm… Une seule salle de bain ? » Ne pas la tuer, ne pas la tuer. « Non, celle-ci, c’est celle d’Amelia. Il y en a une autre près de m… Notre chambre. » Pour toute réponse, elle haussa les épaules, et il dut se retenir de ne pas se mettre à pleurer.

Il avait passé une année magnifique, avec Neïla. Leur relation, secrète, avait été sa bulle. Son trésor. Son plaisir coupable… Mais cette bulle ne tarderait sans doute pas à éclater. Comment réagirait Neïla quand il lui dirait pour Angelica et Amelia ? Déjà, il sentait son cœur se serrer. Elle ne réagirait pas bien, il le sentait, et elle aurait tous les droits de le faire.

Redescendant au rez-de-chaussée, il leur proposa à boire puis s’installa dans le salon. De la cuisine, il n’avait pas entendu la sonnette. Et le choc en fut d’autant plus grand quand, assis dans le canapé, Amelia sur les genoux, il vit Neïla apparaitre. Non. Pas déjà. « Neïla… » Que dire ? Que dire ? Que faire ? Perdu, il se mit à blêmir, et sentit son visage se défaire. « Neï... Neïla, voici… ma fille et ma femme » La gorge nouée, il la fixa, et sentit son cœur se briser, comme elle réalisait ce qu’il venait de dire, et ce que ça impliquait. Du regard, il la supplia de ne pas lui en vouloir, de lui donner au moins une chance de s’expliquer… « Mon père veut-vous voir James » Était-ce vrai, ou était-elle une excellente actrice ? Peut-être les deux. Tremblant, il acquiesça, mais avant qu’il puisse lui répondre, elle enchaina, s’adressant à Angelica cette fois. Celle-ci se contenta de hausser un sourcil, se demandant qui était cette femme qui avait fait irruption dans leur maison. « Je dois y aller, je vais vous laisser en famille » En famille… N’avait-elle pas compris qu’ils n’étaient pas une « famille » ? Alors qu’elle se détournait, il déposa Amelia sur le canapé, à côté de lui, puis déposa un baiser sur son front. « Je reviens vite, je vais voir… De quoi il s’agit. » Précipitamment, il gagna l’entrée de la maison et s’élança dehors. « Neïla ! Attends ! » D’une main sur son avant-bras, il la retint et la força à s’arrêter. « Neïla ! Je… Je suis désolé, je ne savais pas qu’elles venaient… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Neïla L. Grimaldi
∆ Tes indiscrétions : 1514
∆ Ton occupation : Etudiante en deuxième année de commerce international
∆ Ton avatar : La belle brune Alexandra Park ♥
∆ En ville depuis le : 20/10/2015


And it's your home
Tes relations:
Tes rps:
Ta disponibilité: Libre comme l'air


MessageSujet: Re: How could you be so heartless? (James&Neïla) Sam 12 Déc - 19:57


James ft Neïla
“Tout est pardonnable, excepté le mensonge, l'infidélité et la trahison.”∆ ∆ ∆
Lundi 13 Juillet 2015  (flashback) :

En arrivant chez James je n'aurais jamais imaginé le voir dans cette situation entouré d'une petite fille et d'une femme, totalement choquée et surtout ne comprenant rien du tout à ce qui se passait, qui étaient ces personnes ?! En regardant James il comprit rapidement qu'il me devait des explications ce qu'il fit rapidement en me disant que c'était sa femme et sa fille, j'avais juste l'impression que le sol allait se faufiler sous mes mieux et que tout s'écroulait sous mes pieds. Qu'est ce que j'avais fais pour mériter ça ?! Pourquoi ne m'avait-il rien dis ? Pourquoi il s'était autant moqué de moi ?!
A ce moment là, la seule chose qui arriva dans ma tête c'est de trouver une raison et la seule qui pouvait coller était de parler de mon père pour qui il travaillait depuis quelques temps maintenant, voilà pourquoi la seule chose qui sortit de ma bouche était que mon père avait besoin de lui. Mon père ahaha, la jeune femme allait sans doute se demander qui j'étais. Poliment et avec un sourire totalement faux je salua la femme de James en leur disant que j'allais les laisser en famille et c'est sans perdre de temps que je me retourna rapidement afin de quitter la maison. Je n'avais aucune envie de rester avec eux pour parler, ni même pour que la bombe de la maîtresse que j'étais explose, la petite fille ne méritait pas cela et jamais je ne ferrais ça à une enfant. A ce moment là j'avais envie de frapper James et de ne plus jamais le voir de toute ma vie malheureusement pour moi je l'entendis me parler derrière moi alors que je venais de quitter la maison pour monter dans ma voiture. Mais avant que je ne pus rentrer dans cette dernière il attrapa mon bras pour me faire tourner vers lui, « ne me touches pas ! Je te déteste, je me fiche de tes excuses bidons et je ne veux plus jamais entendre parler de toi c'est compris ?! Maintenant lâches moi et dégages aussi loin de moi, vas retrouver ta fille et ta femme, je suis bien contente qu'elles soient venues sinon je  n'aurais rien su du tout » me contentais je de lui dire en étant totalement énervée, je n'avais pas envie de faire un scandale c'était pas mon genre. Je voulais juste qu'il me fiche la paix.
« Comment ça se passait ?! Tu couchais avec moi et quand j'étais pas là tu appelais ta femme et ta fille? » demandais je en ne baissant pas le regard non je n'avais pas peur de lui et jamais je n'aurais peur d'un garçon ou d'affronter ce que je pouvais ressentir. En tout cas je me sentais juste trahie et en ce moment là je voulais juste lui en mettre une, m'en aller au plus loin retrouver mon chez moi, mon frère qui allait sans doute se demander ce qui se passer mais tant pis. Je n'aurais jamais imaginé qu'un homme puisse autant mentir et encore moins James sachant qu'on était ensemble depuis presque un an, « toi et moi c'est fini je ne veux plus te voir jamais » dis je avant de retirer mon bras de sa main pour monter dans ma voiture et la démarrer. Je n'allais certainement pas lui montrer à quel point j'étais touchée mais oui à ce moment là j'avais juste envie de pleurer, comment allait réagir sa femme ?!

_________________
Now tell me would you really ride for me? Baby tell me would you die for me? Would you spend your whole life with me? Would you be there to always hold me down? Tell me would you really cry for me? Baby don't lie to me, if I didn't have anything. I wanna know would you stick around?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
James A. Bartolotti
∆ Tes indiscrétions : 135
∆ Ton occupation : avocat de la famille Grimaldi
∆ Ton avatar : Andrew Cooper
∆ En ville depuis le : 06/12/2015



MessageSujet: Re: How could you be so heartless? (James&Neïla) Dim 13 Déc - 20:42

« ne me touches pas ! » Comme s’il s’était brûlé à son bras, ou comme si ses mots avaient été des balles, il recula d’un pas, lui lâchant le bras, et la contemplant avec douleur. « Je te déteste, je me fiche de tes excuses bidons et je ne veux plus jamais entendre parler de toi c'est compris ?! » Non ! « Neïla, non, attends ! Je… Laisse-moi t’expliquer, je t’en supplie… Ce n’était pas prévu, je ne savais pas qu’elles venaient… » Avant qu’il ait pu continuer ou même trouver quoi dire, elle continua et reprit. « vas retrouver ta fille et ta femme, je suis bien contente qu'elles soient venues sinon je n'aurais rien su du tout » Non ! Non, il aurait fini par lui dire… Un jour… Enfin… Peut-être. Las, perdu, il se prit la tête dans les mains. Puis leva la tête vers le ciel, désespérément bleu, clair, beau. Comment pouvait-il faire si beau alors que son monde était en train de s’écrouler ? « Comment ça se passait ?! Tu couchais avec moi et quand j'étais pas là tu appelais ta femme et ta fille? » Choqué, il baissa la tête et la dévisagea quelques instants. « Non ! Enfin, comment peux-tu… Imaginer que… Je te prie de me croire, tout ça, ce n’était pas prémédité, je veux dire… Je comptais t’en parler, c’est juste que… Que je n’ai pas trouvé le moment… » En réalité, il s’arrangeait pour toujours appeler Amelia vers 15h00, calculant le décalage horaire pour l’appeler avant qu’elle n’aille dormir. Mais mieux valait ne pas le dire, pour le coup… « Je t’en prie… » Anxieux à l’idée qu’Angelica et Amelia soient à la fenêtre, il jeta un coup d’œil vers la maison avant de continuer. « Je t’en supplie, donne-moi une chance de t’expliquer. Demain. Demain midi, retrouvons-nous quelque part. Et je t’expliquerai tout. Je te le promets. » Il ne pouvait pas rester dehors trop longtemps, Angelica et Amelia risqueraient de s’inquiéter ou de se poser des questions, mais il avait besoin de cette conversation. Il devait lui expliquer. Lui faire comprendre qu’il n’avait rien prémédité. Qu’il n’avait pas prévu de se trouver une maitresse en arrivant à Tree Hill. Qu’il n’avait pas caché le fait qu’il était marié juste pour l’attirer dans son lit. Qu’il n’avait jamais voulu la tromper ou lui faire du mal. « toi et moi c'est fini je ne veux plus te voir jamais » Alors qu’elle s’enfermait dans sa voiture, James sentit son cœur se briser, s’émietter dans sa poitrine. Il avait merdé. Il avait bien merdé. Il aurait dû lui dire… Il aurait dû tout lui dire, dès le début. Mais aurait-elle alors accepté de passer tous ces excellents moments qu’ils avaient partagés ensemble ? « Papa ? On peut aller à la plage, dis ?! » Alors qu’il sentait les larmes lui monter aux yeux, il les ferma, pour les empêcher de couler, et attendit quelques instants, le temps de se constituer un masque serein, avant de se retourner vers sa fille. « Bien sûr qu’on peut ! Tu as pris un maillot avec toi ? » S’il affichait du bonheur et de l’excitation, en réalité, à l’intérieur, il pleurait toutes les larmes de son corps. Pendant un an, il avait été heureux. Profondément heureux. Bien sûr, Amelia lui manquait. Mais il n’était pas obligé de faire semblant d’aimer sa femme, pas obligé de la supporter. Pas obligé de sentir le poids des obligations sur ses épaules. Pas obligé d’être l’homme qu’on attendait de lui qu’il soit. Pendant cette année, avec Neïla, il avait pu être lui-même… Il avait été heureux. Et son bonheur venait de lui être arraché.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Neïla L. Grimaldi
∆ Tes indiscrétions : 1514
∆ Ton occupation : Etudiante en deuxième année de commerce international
∆ Ton avatar : La belle brune Alexandra Park ♥
∆ En ville depuis le : 20/10/2015


And it's your home
Tes relations:
Tes rps:
Ta disponibilité: Libre comme l'air


MessageSujet: Re: How could you be so heartless? (James&Neïla) Dim 13 Déc - 21:47


James ft Neïla
“Tout est pardonnable, excepté le mensonge, l'infidélité et la trahison.”∆ ∆ ∆
Lundi 13 Juillet 2015  (flashback) :

Si on m'avait dis que James est un menteur et un lâche je ne l'aurais sans doute jamais cru, et il a fallu que je le découvre par moi-même en faite ce qu'il me dégoûte le plus c'est qu'il n'ait pas eu le cran de me le dire durant un an de relation. C'était quoi son jeu ? Pourquoi me faire passer pour la maîtresse de service ?!! A vrai dire il me dégouttait, c'est sans perdre de temps que j'avais trouvé l'excuse de mon père, à mes yeux c'était la chose la plus crédible pour ne pas que sa fille découvre tout cela. En faite pour sa femme j’espérais qu'elle allait apprendre la vérité mais cette petite fille plutôt mignonne ne méritait pas du tout ça bien au contraire même. Il me rattrapa alors que j'étais déjà dehors ce qui me mit hors de moi lui demandant de ne pas me toucher et surtout de me laisser tranquille, je n'ai aucune envie d'entendre parler de lui après un truc pareil et jamais je ne lui ferrais à nouveau confiance comme j'ai pu le faire, encore une chose bien stupide. Mais il me supplia de l'écouter ajoutant qu'il ne savait pas qu'elles venaient à mes yeux c'était encore pire voilà pourquoi j'ajouta que j'étais bien contente qu'elles soient là comme ça j'ai pu apprendre la vérité, d'ailleurs je ne tarda pas à lui demander comment il faisait. Je savais que j'allais le toucher en demandant s'il couchait avec moi pour ensuite appeler sa famille et être un mari mais aussi un père, et oui cela lui fit péter un câble me demandant comment je pouvais imaginer cela. Il se foutait de ma gueule ou quoi ? « Comment moi je peux ?! Sérieusement avant de parler regardes ce que toi tu fais, comment toi tu te comportes comme le pire des salaud, tu comptais m'en parler mais bien sûr dans dix ans quand ta fille sera majeur non ? » demandais je avec un léger rire ironique dans la voix ; parfois les garçons peuvent être vraiment débiles, ils nous prennent pour quoi, des billes ?!
C'est alors qu'il me demanda de le rejoindre pour qu'il m'explique tout cela demain midi, à vrai dire je n'avais pas besoin d'explications après tout ce que j'avais pu voir en quelques secondes j'avais tout compris. C'est sans l'écouter que je lui lança que c'était fini entre nous et que jamais je ne voulais le revoir, « non je ne viendrais pas alors pas la peine de m'attendre, laisses moi tranquille tu me dois au moins ça » me contentais je de lui dire avant de monter dans ma voiture direction la maison où j’espérais que mon frère soit. Quand j'allais arriver il allait forcément se demander ce qui se passait et je ne savais même pas si je devais lui dire ou pas. Démarrant la voiture je pris la direction de la sortie de la cours de la maison de James le laissant planté derrière moi, en jetant des coups d'oeil dans le rétroviseur je pus l'apercevoir avant que des larmes envahissent mon visage. Il avait tout gâché et jamais je n'aurais pu imaginer cela ; femme, enfant, mensonges, trahison, et surtout le fait que je sois une maîtresse à seulement vingt quatre ans.
 

_________________
Now tell me would you really ride for me? Baby tell me would you die for me? Would you spend your whole life with me? Would you be there to always hold me down? Tell me would you really cry for me? Baby don't lie to me, if I didn't have anything. I wanna know would you stick around?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
James A. Bartolotti
∆ Tes indiscrétions : 135
∆ Ton occupation : avocat de la famille Grimaldi
∆ Ton avatar : Andrew Cooper
∆ En ville depuis le : 06/12/2015



MessageSujet: Re: How could you be so heartless? (James&Neïla) Lun 14 Déc - 12:26

Lui parler d’Amelia dans dix ans seulement ? Non ! Non, bien sûr que non ! Il lui en aurait parlé bien avant cela. Quand, c’était une bonne question, mais… Avant. « Neïla, je t’en prie… Tu dois me croire. Je comptais te le dire. J’ai juste… C’est compliqué, mais je t’en supplie. Je n’avais rien prévu. Je n’avais pas prévu de te mentir, de te cacher leur existence… Je t’en prie, retrouvons-nous demain et je t’expliquerai tout ! » Il lui expliquerait cette nuit, dix ans plus tôt, qui avait tout chamboulé, il lui expliquerait ce mariage dont il ne voulait pas. Il lui expliquerait la naissance d’Amelia, qui avait adouci son calvaire. Il lui expliquerait à quel point il détestait Angelica. Il lui expliquerait sa rencontre avec son père, Monsieur Grimaldi, et comment son offre de le suivre aux Etats-Unis lui était apparue comme une seconde chance.

Mais alors qu’il la suppliait du regard, Neïla lui asséna le coup de grâce. Elle ne viendrait pas. Et sans attendre, elle se précipita dans sa voiture, ne lui laissant pas le temps de plaider davantage sa cause. Le laissant là, pathétique, à fixer sa voiture qui s’éloignait déjà vers la route. Si seulement il avait pu la suivre, la rattraper avec sa voiture ! Mais il ne pouvait décemment pas le faire, pas alors qu’Amelia et Angelica l’attendaient à l’intérieur… Pas alors qu’Amelia le hélait déjà, pour aller profiter de ce qui leur servait de jardin. Alors, avec une impression de déjà-vu, il regarda son bonheur s’éloigner de lui, comme il en avait eu l’impression alors qu’il regardait Angelica s’approcher de lui, vers l’autel, lors de leur mariage. Le piège se refermait de nouveau sur lui. Et il ne pouvait rien faire pour l’empêcher. Alors, comme depuis dix ans, il se tourna vers le seul rayon de soleil qui parvenait à percer à travers les nuages, et rejoignit sa fille, lui tendant la main, pour aller à la plage, comme elle le souhaitait…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: How could you be so heartless? (James&Neïla)

Revenir en haut Aller en bas

How could you be so heartless? (James&Neïla)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Morrell James ( Haiti Democracy Project) 202-588-8700
» Davy James' Fiche technique
» With Aristide's return comes hope (Selma James, widow of C.L. R. James)
» All i wanted was you [PV James Stanford]
» Présentation de James-Potter

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
onlyonetreehill :: And then quietly and without you ever really noticing, someday is today. :: riverside :: habitations-